La situation empire au Burundi

Un coup d'État militaire a tenté de renverser le président Pierre Nkurunziza le 13 mai, alors qu'il était parti en Tanzanie. Aujourd'hui, les affrontements sont très violents entre putschistes et soutiens du chef d'État.

FRANCE 2

Impossible de savoir, ce jeudi soir, qui a pris le contrôle au Burundi. Le 14 mai au matin, des échanges de coups de feu ont eu lieu dans les rues désertes de la capitale Bujumbura, entre les partisans du président Pierre Nkurunziza et ceux du général Godefroid Niyombare, auteur d'un coup d'État mercredi, en l'absence du régent, parti en visite diplomatique en Tanzanie. Les frontières du pays ont été fermées et les conflits pourraient durer, d'autant plus que l'armée burundaise est divisée.

Nkurunziza veut rester au pouvoir pour un 3e mandat

Cette opposition par les armes est le nouveau chapitre d'une situation politique très tendue au Burundi. Au pouvoir depuis 2005, le président Nkurunziza souhaite briguer un troisième mandat de suite à la tête du pays, quitte à réécrire la Constitution. Une grande partie de la population refuse sa candidature et des manifestations violentes ont commencé fin avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme célèbre les déclarations du général putschiste, à Bujumbura, au Burundi, le 13 mai 2015.
Un homme célèbre les déclarations du général putschiste, à Bujumbura, au Burundi, le 13 mai 2015. (JENNIFER HUXTA / AFP)