VIDEO. Le Burkina Faso au bord de la guerre civile

Le Burkina Faso est plongé dans le chaos depuis jeudi 30 octobre dans la soirée. L'armée a pris le pouvoir après de violentes émeutes.

FRANCE 2

Au moins 30 morts et des trentaines de blessés sont à déplorer depuis le début des affrontements au Burkina Faso. Une équipe de France 2 était sur place. Pillages, incendies, affrontements avec les forces de l'ordre... La capitale Ouagadougou ressemblait à un champ de guerre jeudi 30 octobre.

Les raisons de la colère : un projet de loi qui permettrait au président Blaise Compaoré de briguer un nouveau mandat.

3 000 ressortissants français

Le président Blaise Compaoré, à la tête du pays depuis 27 ans, refuse de démissionner. Il a annoncé vouloir mettre en place un gouvernement de transition auquel il promet de remettre ensuite le pouvoir mais est introuvable depuis son allocution. Le pays semble désormais aux mains de l'armée. "L'assemblée est dissoute. Le gouvernement est dissous. Vendredi soir, un organe de transition sera mis en place, en concertation avec toutes les forces de la nation, en vue de préparer les conditions pour le retour à l'ordre dans un délai de douze mois au plus tard" a déclaré le porte-parole de l'armée.

L'Etat-major a imposé un couvre-feu sur l'ensemble du territoire. Les 3 000 ressortissants français vivant au Burkina Faso ont reçu la consigne stricte de ne pas sortir de chez eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats tentent d\'arrêter des manifestants, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 30 octobre 2014.
Des soldats tentent d'arrêter des manifestants, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 30 octobre 2014. (JOE PENNEY / REUTERS)