Cet article date de plus de sept ans.

Un nouveau journalisme émerge au Burkina Faso

Bienvenue Apiou est Burkinabé et journaliste. Il a couvert les manifestations qui ont conduit au départ du président Compaoré. Ces quelques jours de révolution ont vu émerger une nouvelle forme de journalisme, au cœur de l’action. Portrait.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bienvenue Apiou, journaliste à Radio Omega, a couvert la chute de Blaise Compaoré. (Géopolis)

Le 31 octobre 2014, Blaise Compaoré quittait le pouvoir après 27 années à la tête du pays. Il n’a pas résisté au brusque mais puissant vent de révolte que son projet de réforme de la constitution a soulevé. Trois jours de manifestations, mais hélas aussi des dizaines de morts, ont eu raison de sa volonté de s’accrocher au pouvoir.

Voilà pour la trame. Ce mouvement de contestation, que les habitants qualifient de «révolution burkinabée», a aussi été marqué par l’émergence d’un nouveau journalisme, présent au cœur de l’action, et relatant les faits en direct.
Parmi eux, on trouve «Radio Omega». Elle a été créée en 2011 et appartient à un groupe privé. Radio Omega possède deux rédactions, l’une à Ouagadougou et l’autre à Bobo-Dioulasso.

Pour écouter Radio Omega cliquez ici

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Burkina Faso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.