Burkina Faso : au moins 20 morts dans une attaque terroriste à Ouagadougou, assaut en cours

Au moins trois hommes armés ont ouvert le feu contre Le Splendid, un établissement fréquenté par des occidentaux.

Les forces de sécurité ont pris position dans les rues de Ouagadougou (Burkina Faso), le 15 janvier 2015, après l\'attaque terroriste sur un hôtel de la ville. 
Les forces de sécurité ont pris position dans les rues de Ouagadougou (Burkina Faso), le 15 janvier 2015, après l'attaque terroriste sur un hôtel de la ville.  (AHMED OUOBA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Un hôtel de Ouagadougou (Burkina Faso), fréquenté par des Occidentaux, a été pris d'assaut vendredi 15 janvier par des hommes armés, dont plusieurs se sont retranchés dans l'établissement. Il s'agit d'une "attaque terroriste" selon l'ambassade de France, moins de deux mois après un assaut de jihadistes contre un hôtel au Mali.

Assaut en cours. Les forces de sécurité ont lancé l'assaut contre l'hôtel Splendid de Ouagadougou, annonce sur Twitter l'ambassadeur de France au Burkina Faso. Le hall du bâtiment est en feu. 

Une attaque d'au moins trois hommes armés. Des tirs multiples et des détonations ont éclaté vers 19h45, heure locale (20h45 heure de Paris) dans le secteur de l'hôtel Splendid et du café restaurant Cappuccino voisin.

Des victimes. Le ministre des Affaires étrangères burkinabé Alpha Barry a affirmé qu'il y avait "des victimes et des otages", précisant qu'un assaut était en préparation, avec un possible "appui des forces étrangères notamment françaises". Le directeur du principal hôpital de Ouagadougou faisait état d'un premier bilan global d'au moins "une vingtaine de morts". Il a cité une blessée selon laquelle il y avait parmi les morts "plus de Blancs que de Noirs".

 Une cellule de crise. Elle a été mise en place par l'ambassade de France et est joignable au (00) +226 25 49 66 20. Le vol Air France Paris-Ouagadougou a par ailleurs été dérouté vers le Niger voisin.

 AQMI revendique l'attaque. La revendication a été annoncée sur un compte affilié à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BURKINA_FASO

08h55 : @loustic du 29 : L'attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), qui l'a attribuée au groupe Al-Mourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar. Ce groupe est rallié à Aqmi, selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

08h54 : Qui est le groupe terroriste qui a revendiqué cette attaque ?

08h36 : Ouagadougou : Les lieux attaqués comptent plus d'africains que d'occidentaux. Les médias parlent bcp des expatriés mais ils ne sont pas les seuls visés.Lycée français, à 500 m de là, est bien entendu fermé ce matin.

08h36 : @larobenj : Impossible pour l'instant de savoir avec précision quelles sont les nationalités des personnes qui se trouvaient ou se trouvent encore dans l'hôtel. L'établissement est prisé des Occidentaux. Je communiquerai des informations dès que j'en saurai plus.

08h35 : Connaît-on les nationalités des personnes présentes dans l'hôtel ?

08h31 : Voici deux photos de l'intervention des forces pendant l'assaut à Ouagadougou diffusées par l'agence Reuters. Sur la deuxième photo, on voit des membres des forces spéciales françaises et américaines, venus prêter main forte aux forces burkinabé.





(REUTERS)


08h19 : Bonjour @anonyme. L'ambassade de France a mis en place une cellule de crise. Vous pouvez la contacter au , (en ajoutant le si vous appelez depuis la France). Vous pouvez également suivre les informations sur le compte Twitter de Gilles Thibault, ambassadeur de France, @G_Thibault_Fr.

08h12 : Quel est le numéro d'appel d'urgence pour avoir des nouvelles de français sur place ?Merci

08h10 : Romain Caillet, consultant spécialiste des groupes jihadistes, donne des précisions sur la revendication d'AQMI. Le groupe a diffusé un message et un enregistrement qui met en scène l'interview d'un assaillant qui est à l'intérieur de l'hôtel. La France a été évoquée.

08h07 : Le dirigeant historique d'Al-Mourabitoune n'est autre que Mokhtar Belmokhtar, un des chefs jihadistes les plus redoutés du Sahel. C'est lui qui avait préparé l'attaque d'In Amenas, en Algérie, en janvier 2013.

08h03 : Le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'attaque. Selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes, Aqmi a posté un message sur la messagerie Telegram, attribuant l'attaque au groupe islamiste Al-Mourabitoune qui a récemment rejoint ses rangs.

07h53 : Je réside à 800 m environ du Splendid et entends des tirs sporadiques actuellement

07h53 : Ce café-restaurant, lui aussi prisé de la clientèle expatriée, est situé non-loin de l'hôtel Splendid. Il est également visé par le commando. "Sur la terrasse du Cappuccino, les sapeurs-pompiers ont vu une dizaine de cadavres", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Intérieur, Simon Compaoré.

07h47 : échanges de tirs ont lieu entre forces de sécurité et jihadistes au café-restaurant Cappuccino de Ouagadougou, constate un journaliste de l'AFP.

07h38 : Voici les dernières informations données par des journalistes sur place via Twitter.

07h35 : "Les forces françaises apportent leur soutien aux forces Burkinabé."


François Hollande dénonce "l'odieuse et lâche attaque qui frappe Ouagadougou". Le communiqué diffusé par l'Elysée précise que "le président de la République fait part de son total soutien au président Kaboré et au peuple burkinabé".

05h13 : "Libération du ministre (du Service public, du Travail et de la Sécurité sociale) Clément Sawadogo et d'une trentaine d'otages", écrit Remis Dandjinou sur son compte Twitter.

05h01 : Trente-trois otages, dont un membre du gouvernement burkinabé, ont été libérés au cours de l'assaut. Les forces spéciales continuent leur opération dans l'hôtel de Ouagadougou au sein duquel sont retranchés des islamistes présumés, annonce le ministre burkinabé des Communications.

05h00 : Des infos?

04h11 : L'assaut est toujours en cours selon une journaliste sur place. Plusieurs experts préviennent que la prise de contrôle de l'hôtel risque de prendre beaucoup de temps.

04h10 : Où en est on ?

04h05 : Le gouvernement burkinabé se mobilise. Un conseil des ministres extraordinaire est prévu demain matin à 9 heures (10 heures, heure de Paris) au palais présidentiel, annonce Burkina info TV sur Facebook.

04h01 : La chanteur sénégalais Youssou Ndour réagit sur Twitter à l'attaque.

03h43 : Un journaliste sur place raconte les scènes d'horreur dont il est témoin.

03h41 : J'ai connu un Burkina ou toutes les communautés vivaient côte à côte ensemble en paix à Boulsa et voilà que des mécréants viennent y faire couler le sang comme si le Burkina ne paye déjà pas assez cher leurs indépendance !!! Dégoûté...

03h41 : #JeSuisBurkinabé#

03h41 : Tous ces massacres au nom d'une réligion où son dieu est toujours assoiffé de sang! Ouvrez les yeux s'ils vous plaît, vous aussi ???

03h32 : Selon un nouveau communiqué d'Aqmi traduit par SITE et relayé sur Twitter par une journaliste du New York Times, les jihadistes dans l'hôtel affirment qu'ils ont tué 30 personnes et qu'ils ont agi pour se venger "de la France et de l'Occident mécréant".

03h18 : Les Etats-Unis condamnent les attaques et présentent leurs condoléances aux familles de victimes.