VIDEO. Coup d'Etat au Burkina Faso : des manifestants montrent des douilles et des blessures par balles

Des opposants aux putschistes accusent les militaires de tirer sur les manifestants, jeudi, après le coup d'Etat qui a renversé les autorités de transitions, la veille.

APTN

Les autorités de transition du Burkina Faso ont été renversées par un coup d'Etat, mercredi 16 septembre. Un putsch qui intervient moins d'un mois avant les élections prévues le 11 octobre.

>> Suivez notre direct sur le coup d'Etat au Burkina Faso

Quelques manifestants, qui s'opposent aux putschistes, occupent certaines rue de Ouagadougou, la capitale, jeudi. Ils ont montré aux journalistes présents sur place des douilles et les blessures par balles qu'ils attribuent aux tirs des militaires.

Le président de transition Michel Kafando et le Premier ministre Isaac Zida ont été arrêtés mercredi après-midi par des membres de la garde présidentielle. Ce groupe militaire est dirigé par le général Gilbert Diendéré, un proche de l'ancien président Blaise Compaoré, renversé par la rue en octobre 2014.

Un manifestant devant des pneus brûlés dans les rues de la ville de Ouagadougou, au Burkina Faso, le 17 septembre, 201
Un manifestant devant des pneus brûlés dans les rues de la ville de Ouagadougou, au Burkina Faso, le 17 septembre, 201 (THEO RENAUT / AP / SIPA )