Cet article date de plus d'un an.

"C’est quelqu’un de sérieux et de confiance" : un ami du guide retrouvé mort au Bénin témoigne

Un ami du guide béninois retrouvé mort témoigne sur franceinfo dimanche. 

Article rédigé par
Édité par Thomas Pontillon - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo du parc de Pendjari.  (STEFAN HEUNIS / AFP)

"Il a au moins trois ans ou quatre ans d’expérience dans le parc", a témoigné dimanche 5 mai sur franceinfo, un ami de Fiacre Gbedji, le guide retrouvé mort dans le parc naturel de la Pendjari, au nord du Bénin. Sa famille a reconnu les effets personnels que lui ont présenté les enquêteurs. Les deux touristes français qui étaient avec lui sont toujours portés disparus. "Il a déjà fait des convois avec moi dans le parc. C’est quelqu’un de sérieux, de confiance, on le connaît bien, il n’y a aucun souci", a poursuivi cet homme joint par franceinfo qui fait partie de la vingtaine de guides qui travaillent dans le parc.

"On ne sait pas si c'est Boko Haram" 

Cet homme décrit à franceinfo la journée au cours de laquelle Fiacre Gbedji a disparu. "Il est arrivé dans le parc, il a déposé ses effets à l’hôtel Pendjari Lodge et il est reparti avec ses clients [les deux touristes français également portés disparus]. Apparemment, c’était deux hommes. La veille, j’ai vu Fiacre [Gbedji] qui les a amenés en circuit à moto et le lendemain ils ont pris la voiture pour aller dans le parc", raconte-t-il.

"Moi, j’avais un groupe qui était parti avec mon chauffeur dans le parc, explique-t-il. Mon chauffeur est rentré, il a dit : 'J'ai croisé Fiacre dans le parc'. Il y a des gens qui l’ont rencontré qui lui ont montré où se trouvait les lions. Il s’est dirigé vers là-bas. Ils se sont rendu compte le soir [mercredi] qu'il ne revenait pas. On ne sait pas si c’est Boko Haram, ou des jihadistes ou quoi que ce soit... Vous savez, dans tous les parcs nationaux du monde, il y a des braconniers"

L'interview de l'ami du guide béninois, par Farida Nouar
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.