DOCUMENT FRANCEINFO. "C'est un choc, on est soulagés" : la réaction de la mère d'un des otages français libérés au Bénin

Denise, la mère de Patrick Picque, a appris par franceinfo la libération de son fils.

Patrick Pique, enlevé au Bénin le 1er mai 2019.
Patrick Pique, enlevé au Bénin le 1er mai 2019. (DR)

L'armée française a libéré quatre otages, dont les deux touristes français enlevés le 1er mai au Bénin. Lors de cette opération militaire, dans la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 mai au Burkina Faso, deux officiers de la Marine ont été tués, a annoncé l'Elysée. Une Américaine et une Sud-coréenne ont également été libérées.

"C'est un choc, on est soulagés" : la réaction de la mère de Patrick Picque
--'--
--'--

C'est franceinfo qui a appris à la mère de Patrick Picque que son fils avait été libéré. "Ils sont libérés ? Tous les deux ? Merci monsieur !" Cette nouvelle, "c'est un choc. On est soulagés."  Denise n'avait pas été avertie d'une opération menée pour les sauver.

"On n'a pas beaucoup dormi"

Pour cette maman, "c'est un soulagement". Maintenant, elle attend "de les voir." "J'ai déjà perdu un fils dans un accident de voiture, à 22 ans, confie-t-elle. Voir mon deuxième garçon [pris en otage]... On n'a pas dormi beaucoup." "Je peux féliciter tout le monde du travail qu'ils ont fait. Merci beaucoup, merci beaucoup, vraiment", conclut-elle. Deux militaires ont perdu la vie lors de l'opération de libération. "Je pense aux familles, aussi."

Patrick Picque et Laurent Lassimouillas avaient été enlevés le 1er mai dernier lors d'un séjour touristique au Bénin, pays jusque-là épargné par l'insécurité en Afrique de l'Ouest, où opèrent de nombreux groupes jihadistes liés à Al-Qaïda et à l'organisation Etat islamique (EI). Le corps de Fiacre Gbédji, le guide béninois des deux enseignants français, avait été retrouvé le 4 mai dans le parc national de la Pendjari.