Cet article date de plus de six ans.

Exécution d'Hervé Gourdel : des ravisseurs de l'otage français identifiés

C'est le ministre de la Justice algérien qui a révélé cette avancée dans l'enquête sur l'enlèvement et la décapitation de l'alpiniste français en Algérie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des troupes algériennes, en Kabylie, le 23 septembre 2014, recherchent les ravisseurs d'Hervé Gourdel. (FAROUK BATICHE / AFP)

L'enquête avance, en Algérie, sur l'assassinat d'Hervé Gourdel. Des ravisseurs de l'otage français décapité ont été identifiés, a annoncé, mardi 30 septembre, le ministre de la Justice algérien. Il a déclaré à la télévision publique que "les premiers éléments de l'enquête ont permis d'identifier certains des membres du groupe terroriste auteurs de ce crime".

L'alpiniste français a été enlevé le 21 septembre, dans le massif du Djudjura, par un groupe jihadiste algérien. L'enquête a été confiée, dimanche, à un juge d'un tribunal d'Alger spécialisé dans les affaires de terrorisme et de crime organisé. Des mandats d'arrêt ont été requis à l'encontre des ravisseurs identifiés, et une commission rogatoire pour "déterminer le lieu d'où a été postée la vidéo [de l'exécution] sur la toile", a précisé le ministre.

Une nouvelle vidéo des jihadistes

Mardi, une nouvelle vidéo de ce groupe, les Soldats du Califat, a été diffusée sur internet, selon plusieurs journalistes en Algérie. Certains des jihadistes y apparaissent à visage découvert. Dans la vidéo, ils renouvellent leur allégeance à l'Etat islamique (EI).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hervé Gourdel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.