Harkis : la France reconnaît les avoir abandonnés

François Hollande a reconnu les responsabilités de la France dans l'abandon des harkis. Cette déclaration solennelle était attendue depuis des décennies. Le chef de l'État a honoré une de ses promesses de campagne.

France 3

François Hollande a attendu la dernière année de son quinquennat pour rendre un hommage solennel aux harkis ce dimanche matin. Dans la cour des Invalides, à Paris, le chef de l'État a honoré une de ses promesses de campagne de 2012. Dans l'assistance, des fils et filles de harkis, des associations, tous saluent cette déclaration qui intervient plus de 50 ans après la fin de la guerre d'Algérie.

Récupération politique ?

Aujourd'hui, au-delà des mots, beaucoup souhaitent obtenir réparation. Car la communauté des harkis, 500 000 personnes, est un enjeu électoral pour les politiques. Et ce matin, ils se bousculaient pour assister au discours de François Hollande. Pas moins de trois candidats de la primaire à la droite étaient présents, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet. De son côté, Marine Le Pen veut aller plus loin que la simple reconnaissance.

Le JT
Les autres sujets du JT