Guerre d’Algérie : la France va rendre des archives judiciaires publiques

Publié
Guerre d’Algérie : la France va rendre publiques des archives judiciaires
Article rédigé par
D. Schlienger, A. Gaucher, J.-M. Mier, C. Dechassey - franceinfo
France Télévisions

Des archives judiciaires françaises sur la guerre d’Algérie vont être rendues publiques avec près de quinze ans d’avance. Des documents qui lèveront le voile sur l’une des périodes les plus sombres de l’histoire de France.  

Pendant encore 15 ans, même les historiens ne pouvaient pas y avoir accès. Quels sont ces documents que la France a décidé de rendre publiques avant la date prévue ? Des enquêtes judiciaires de gendarmerie et de police sur des faits commis en Algérie comme dans l’Hexagone pendant la guerre entre 1954 et 1962. Des archives qui permettront peut-être de lever l’opacité avec laquelle ces enquêtes ont été menées durant cette période : "On devrait pouvoir avancer sur la connaissance des perquisitions, arrestations, filatures (…) et bien entendu sur toute une série de brutalités, d’exactions qui ont pu être commises", prévoit l’historien Benjamin Stora.  

Un moyen de réchauffer les relations

Cette stratégie de transparence avait déjà été amorcées par le gouvernement français depuis des années. D’abord, des archives sur la répression meurtrière de la manifestation du 17 octobre 1961. Puis en septembre 2018, Emmanuel Macron a reconnu la torture et l’exécution de Maurice Audin par l’armée française : "C’est un travail de vérité indispensable et je veux qu’il se fasse dans l’apaisement. Je pense que nous en sommes capables". La question se pose de savoir si le dévoilement de ces archives aurait des visées diplomatiques afin de renouer des liens de confiance entre les deux pays, car les relations franco-algériennes sont crispées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.