Guerre d'Algérie : le pardon d'Emmanuel Macron au nom de la France, 60 ans après la fin du conflit

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Guerre d'Algérie : le pardon d'Emmanuel Macron au nom de la France, 60 ans après la fin du conflit
FRANCE 2
Article rédigé par
Nathalie Saint-Cricq - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron a demandé pardon, lundi 20 septembre, aux harkis, près de 60 ans après la fin de la guerre d'Algérie. La journaliste Nathalie Saint-Cricq analyse ce discours sur le plateau du 20 Heures de France 2.

Emmanuel Macron a demandé pardon, lundi 20 septembre, aux harkis, auxiliaires algériens de l'armée française pendant la guerre d'Algérie, au nom de la France. "C'est un vrai tournant, car Emmanuel Macron choisit en général le terrain de la lucidité historique, analyse la journaliste Nathalie Saint-Cricq, présente sur le plateau du 20 Heures de France 2, lundi. Il veut la vérité, rien que la vérité, les faits, et pas seulement une forme de repentance.

"60 ans de déni"

"Face au drame des harkis massacrés et traités de collabos en Algérie et considérés en France comme des sortes de sous-citoyens, et après 60 ans de déni, il a franchi un vrai cap, poursuit la journaliste. Jacques Chirac, François Hollande avaient fait des petits pas en allant vers la reconnaissance de la responsabilité de la République, mais aujourd'hui, c'est le grand pardon adressé aux harkis." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Algérie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.