Cet article date de plus de huit ans.

Présidentielle en Algérie : l'opposant Ali Benflis dénonce une fraude, les pro-Bouteflika crient victoire

Les résultats du scrutin doivent être annoncés vendredi par le ministre de l'Intérieur Tayeb Bélaïz.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'opposant algérien Ali Benflis, le 15 avril 2014, à Alger (Algérie). (CITIZENSIDE / FAYCAL NECHOUD / AFP)

Même pas annoncés, déjà contestés. Ali Benflis, candidat à la présidentielle algérienne, rejette les résultats du scrutin "en bloc et en détail". Le principal adversaire et ex-Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika dénonce, jeudi 18 avril, une "fraude à grande échelle" et de "graves irrégularités".

"Notre histoire nationale retiendra cette date comme celle d'un grand crime contre la nation au moyen du viol des consciences", dénonce-t-il dans une déclaration écrite relayée par El Watan"Je m'opposerai, de toute mon énergie, à ce coup de force électoral", poursuit-il. Il refuse toutefois d'appeler à manifester.

Une participation à 51,7%

Dans l'autre camp, malgré l'absence de sondages à la sortie des urnes, les partisans d'Abdelaziz Bouteflika ont célébré sa victoire dans les rues d'Alger dès la fermeture des bureaux de vote. Des cortèges de voitures, ornés du drapeau national et du portrait de leur champion, ont sillonné les principales artères d'Alger dans un concert de klaxons. Un feu d'artifice a même été tiré sur la place de la Grande Poste, au cœur d'Alger.

Une réélection assurée

Seul chiffre publié pour le moment : le taux de participation. Il est de 51,7%, en net recul par rapport à celui de 74% en 2009. Mais la réélection de Bouteflika fait peu de doute, comme l'explique la presse algérienne. Le quotidien francophone El Watan a parlé d'un "scrutin dénué de crédibilité", dénonçant la fraude qui "a toujours régné sur les élections algériennes". Pour le journal Liberté aussi, le scrutin est "dénué d'enjeux réels".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Election présidentielle en Algérie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.