Présidentielle 2022 : les enseignements du débat de 2017 mis à contribution lors du nouvel affrontement ?

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : les enseignements du débat de 2017 mis à contribution lors du nouvel affrontement ?
Article rédigé par
J. Wittenberg, B. Garguy-Chartier, A. Peyrout, A. Lo Cascio, D. Fossard, S. Giaume, S. Auvray, M. le Rue - franceinfo
France Télévisions

Comme il y a cinq ans, Emmanuel Macron et Marine Le Pen vont se faire face, mercredi 20 avril, lors du débat d'entre deux tours. La candidate du Rassemblement national, qui a reconnu avoir manqué le rendez-vous en 2017, dit avoir compris ses erreurs. Le président sortant, malgré la victoire d'alors, s'est lui aussi préparé différemment.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui débattront mercredi 20 avril, ne souhaitent pas revivre la même soirée qu'en 2017, placée sous le signe des tensions. Les proches de Marine Le Pen l'admettent, cinq ans plus tard : leur candidate était trop agressive. "On est là pour défendre un projet, des idées, et être président de la République", commente Louis Aliot, maire (RN) de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Chacun tentera également d'éviter, pour l'une, les approximations, et pour l'autre, la condescendance.

Un débat plus posé en perspective

"Ce n'est pas de l'arrogance que d'interroger, dans un moment aussi important que le débat de la présidentielle, pour savoir ce qu'il y a derrière la cape de banalité derrière laquelle Marine Le Pen s'est drapée depuis de longues semaines", commente Christophe Castaner, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. L'ambiance devrait être relativement différente en 2022. "Je pense qu'ils ont décidé tous les deux de se calmer, elle d'être compétente, crédible, (…) et lui de ne pas sembler arrogant ou professoral", analyse Nathalie Saint-Cricq, éditorialiste politique à France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.