Algérie : 195 manifestants arrêtés et 112 policiers blessés à Alger, selon les autorités

Des heurts ont opposé, vendredi, des groupes de jeunes aux policiers bloquant l'accès à une avenue menant à la présidence de la République.

FRANCE 3
Ce qu'il faut savoir

Des centaines de milliers de manifestants, voire des millions ? Des opposants à Abdelaziz Bouteflika sont descendus dans les rues, vendredi 8 mars, en Algérie. A Alger, la mobilisation, immense et difficile à évaluer, a été largement supérieure à celle des manifestations des deux derniers vendredis. La police a annoncé avoir arrêté 195 personnes après des heurts qui ont fait 112 blessés parmi les forces de l'ordre en fin de manifestation. Suivez la situation dans notre direct.

De nombreuses villes mobilisées. A Oran et Constantine, respectivement deuxième et troisième villes du pays, la mobilisation a été très supérieure à celle des deux vendredis précédents.

A Paris aussi. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, vendredi, devant la tour Eiffel à Paris, pour dire "non" à un cinquième mandat du président algérien, en soutien aux manifestations en Algérie mais aussi à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

Rachid Nekkaz interpellé en Suisse. L'opposant algérien a été arrêté à Genève, vendredi, après avoir tenté de pénétrer dans l'hôpital où se trouve Abdelaziz Bouteflika. "Il y a 40 millions d'Algériens qui veulent savoir où est le président algérien", avait-il lancé, jeudi.

Bouteflika refuse de céder. Jeudi, Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, hospitalisé depuis plus de dix jours et dont le retour en Algérie n'a toujours pas été annoncé, a agité le spectre du "chaos" et de la division et dénoncé, sans les nommer, les ennemis "insidieux" de "l'intérieur et de l'extérieur" et ceux "qui conspirent" contre l'Algérie.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ALGERIE

23h33 : L'imagination est au pouvoir sur les nombreuses pancartes que brandissent certains Algériens dans les manifestations pour exprimer leur refus d'un 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika. Petit florilège relevé par l'AFP : "Tu rentres plus dans le cadre !", "Ils ont les millions, nous sommes des millions", "On nous parle d'un temps qui a duré 20 ans et que l'on ne veut plus connaître", "Prends tes bagages et dégage"...






(Billal Bensalem / NurPhoto / AFP)

21h56 : Bonsoir @Enre. Oui, c'est toujours possible, mais rien ne dit que ce vote sera pris en compte, assurent plusieurs chercheurs ou opposants interrogés par franceinfo. Selon eux, une partie des Algériens ne croient plus en la sincérité du processus électoral. "L'élection est généralement jouée d'avance, et on arrête même le score de Bouteflika au sein du clan", affirme le politologue Antoine Basbous.

21h56 : Est-ce possible en Algérie de voter contre le président sortant ?

23h03 : Il est 20 heures, que retenir de l'information ?

• De nombreuses manifestations ont lieu en Algérie contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika. Une marée humaine défile dans les rues d'Alger, la capitale. Suivez la situation dans notre direct.

• De Bagdad à Paris, des milliers de personnes se sont réunies dans des manifestations pour réclamer davantage d'égalité hommes-femmes, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Franceinfo vous propose un petit tour du monde en images.

• Mis en cause dans l'affaire Benalla, Ismaël Emelien, ancien conseiller d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN en janvier.


• La capsule de SpaceX a amerri dans l'Océan Atlantique. Le retour sur Terre sans encombre de la capsule Dragon est important. Cela montre que cette capsule, le premier véhicule spatial habitable américain depuis les navettes (1981-2011), est fiable et sûre pour les astronautes.

19h11 : Bonsoir @5eMandat. Au regard de ces manifestations et de la détermination apparente du peuple algérien, la situation politique apparaît très instable en Algérie. Il est donc très difficile de faire des pronostics. Dans l'émission spéciale de franceinfo, plusieurs invités ont estimé que le pouvoir était sans doute en train de chercher une solution pour sortir de la crise.

19h11 : Au vu des manifestations et du nombre de contestataires, est-il certain que Bouteflika soit réélu ?

19h11 : Plusieurs centaines de personnes ont manifesté cet après-midi à Paris pour dire "non" à un 5e mandat du président algérien Abdelaziz Bouteflika. Ils ont ainsi apporté un soutien aux manifestations en Algérie. "C'est la première fois que le peuple tout entier sort pour dire 'ça suffit'", s'est réjouie une manifestante interrogée par l'AFP.







(Bertrand GUAY / AFP)

18h51 : Oui @Nelly, et même plusieurs. Ces candidats ont déposé un dossier de candidature, comme le général à la retraite Ali Ghediri ou l'homme d'affaires Rachid Nekkaz. Mais ils ne sont pas tous assurés de pouvoir participer à la course. Le Conseil constitutionnel doit rendre son verdict dans les jours qui viennent.




(RYAD KRAMDI / AFP)

18h49 : Mais y a-t-il un autre candidat ?

18h25 : Bonsoir @anonyme. Ce n'est pas si simple. Selon plusieurs chercheurs et opposants interrogés par franceinfo, une partie des Algériens ne croient plus en la sincérité du processus électoral. "On sait depuis longtemps que les urnes sont bourrées en Algérie", estime ainsi le politologue Antoine Basbous.

18h24 : Question naïve, sans doute : que craint le peuple algérien si Bouteflika se représente? Vu l'importance des manifestations, la sanction ne viendrait-elle pas des urnes, ses chances d'être élu restent elles si élevées ?

18h22 : Une marée humaine défile en ce moment à Alger pour la troisième semaine de mobilisation contre la décision du président Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat consécutif. Suivez notre émission spéciale en direct sur franceinfo.



(Billal Bensalem / NurPhoto)

18h06 : Il est 18 heures, que retenir de l'information ?

• De nombreuses manifestations ont lieu en Algérie contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika. Une marée humaine défile dans les rues d'Alger, la capitale. Suivez la situation dans notre direct.

• La militante camerounaise Aissa Doumara Ngatansou a reçu le premier prix Simone Veil. "Tant qu'il y aura une seule femme victime de violences, une seule fille mariée de force, nous devons continuer la bataille et le combat pour que cela cesse", déclare-t-elle à franceinfo.

• La capsule de SpaceX a amerri sans encombre dans l'Océan Atlantique. Le retour sur Terre sans encombre de la capsule Dragon est important. Cela montre que cette capsule, le premier véhicule spatial habitable américain depuis les navettes (1981-2011), est fiable et sûr pour les astronautes.

• Mis en cause dans l'affaire Benalla, Ismaël Emelien, ancien conseiller d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN en janvier.

17h14 : L'ambiance est toujours calme à Alger, rapporte une autre journaliste.

17h16 : L'entrée de la capitale par l'autoroute est bloquée, selon une journaliste sur place.

16h23 : @Anonyme Il m'est impossible de vous donner, pour l'instant, une estimation précise du nombre de manifestants en Algérie. Selon l'AFP, à Alger, la mobilisation est "largement supérieure à celle des manifestations des deux derniers vendredis, pourtant déjà impressionnantes".





(RYAD KRAMDI / AFP)

16h19 : Une estimation du nombre de manifestants en Algérie ?

15h21 : L'homme d'affaires Rachid Nekkaz, l'un des candidats à l'élection présidentielle algérienne, est connu en France pour régler les amendes dressées pour port de niqab.




(RYAD KRAMDI / AFP)

15h14 : Hier, Rachid Nekkaz a annoncé sa présence, aujourd'hui, à l'hôpital de Genève (Suisse) pour prendre des nouvelles d'Abdelaziz Bouteflika.

15h19 : Rachid Nekkaz est "auditionné dans les locaux de la police puisqu'il fait l'objet d'une plainte pour violation de domicile", explique la porte-parole de la police genevoise, précisant qu'il avait pénétré dans l'hôpital "alors qu'on lui avait dit ne pas le faire".

15h18 : Rachid Nekkaz, candidat à l'élection présidentielle en Algérie, a été arrêté par la police à l'intérieur de l'hôpital de Genève (Suisse) où est soigné le président Abdelaziz Bouteflika.

14h46 : Le site d'informations algérien TSA fait également état de manifestations à Tiaret, à Mascara ou encore à Bejaia.

14h41 : A Alger, la capitale, la place Audin est noire de monde pour le 3e vendredi de mobilisation contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika.

14h10 : Il est 14 heures, voici les principaux titres :

• Mis en cause dans l'affaire Benalla, Ismaël Emelien, ancien conseiller d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN en janvier.

• La militante camerounaise Aissa Doumara Ngatansou a reçu le premier prix Simone Veil. "Tant qu'il y aura une seule femme victime de violences, une seule fille mariée de force, nous devons continuer la bataille et le combat pour que cela cesse", déclare-t-elle à franceinfo.

• De nombreuses manifestations ont lieu cet après-midi en Algérie contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika. Plusieurs milliers de personnes défilent dans les rues d'Alger, la capitale. Suivez la situation dans notre direct.

• La prison de Condé-sur-Sarthe, où deux surveillants ont été grièvement poignardés mardi par un détenu radicalisé, est bloquée pour la troisième journée consécutive par des surveillants. Ce matin, la situation était tendue avec les forces de l'ordre, rapporte France 3.

13h25 : @anonyme : "Depuis qu'il a été terrassé par un AVC en 2013, il est alité dans sa résidence à Zeralda, dans la banlieue ouest d'Alger", a indiqué à franceinfo Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes. "C'est une véritable momie, une statue… Du coup, il s'exprime souvent par la voix de son frère", a ajouté Jean-Charles Jauffret, professeur à Sciences Po Aix. Le dernier vrai discours public d'Abdelaziz Bouteflika remonte à mai 2012.

13h20 : Bonjour, ce matin à la radio vous disiez que Abdelaziz Bouteflika est malade et ne peut s'exprimer. Distrait j'ai pas tout compris. Est-il possible de nous le rappeler ?

12h51 : Pour l'instant, à Alger, la situation est calme. Des journalistes de l'AFP sur place font état de milliers de manifestants mobilisés contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika.

12h38 : Et en parallèle, ils font des vidéos pour les réseaux sociaux pour diffuser ces conseils. #alger

12h36 : A Alger, des médecins donnent des conseils aux manifestants, rapporte une journaliste sur place.

12h15 : Une nouvelle fois, des Algériens se mobilisent contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un 5e mandat. Des manifestations ont lieu dans plusieurs villes du pays et notamment la capitale, Alger.