Algérie : nouvelle vaste mobilisation contre Bouteflika vendredi

Pas question pour la population algérienne d'abandonner la rue. Elle s'est massivement mobilisée à Alger contre le président Abdelaziz Bouteflika.

Voir la vidéo

Qu'espère l'opposition au président algérien Abdelaziz Bouteflika ? "C'est une marée humaine qui a envahi vendredi 15 mars les rues d'Alger et de très nombreuses villes d'Algérie dans tout le pays", indique notre journaliste Nabila Tabouri, en duplex d'Alger. Une foule impressionnante et déterminée. "Parmi les slogans qu'on a pu entendre, l'un d'entre eux résume parfaitement l'état d'esprit : 'On a demandé des élections sans Bouteflika, on se retrouve avec Bouteflika, sans les élections'", poursuit-elle. 

Le refus du système actuel

"Le message des manifestants est clair : ce qu'ils veulent, c'est ne pas être dupés, ni qu'on leur confisque l'élection présidentielle, et surtout que le pouvoir utilise le report du scrutin pour trouver un successeur au président Bouteflika. Cela reviendrait pour eux à pérenniser le système actuel et à maintenir le camp Bouteflika au pouvoir. Ce qu'ils demandent, c'est l'instauration d'une démocratie qui permettrait aux très nombreux partis politiques d'opposition de jouer leur rôle", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants brandissent diverses pancartes s\'adressant à  Abdelaziz Bouteflika, le 8 mars, à Alger. Le logo du film \"SOS Fantômes\" fait référence au fait que les Algériens n\'ont pas entendu la voix de leur président depuis octobre 2014.
Des manifestants brandissent diverses pancartes s'adressant à  Abdelaziz Bouteflika, le 8 mars, à Alger. Le logo du film "SOS Fantômes" fait référence au fait que les Algériens n'ont pas entendu la voix de leur président depuis octobre 2014. (RYAD KRAMDI / AFP)