Algérie : les étudiants expriment leur mécontentement

Si le peuple algérien a obtenu une première victoire après l'annonce d'Abdelaziz Bouteflika de ne pas briguer un 5e mandat, c'est l'incertitude qui règne à présent dans le pays. En effet, le président a décidé de reporter les élections sans fixer de date.

FRANCE 3

L'annonce du report de l'élection présidentielle révolte le peuple algérien qui manifeste une nouvelle fois. "Nous demandons aux dirigeants le respect de la constitution. Le président n'a pas le droit de reporter les élections et de prolonger le 4e mandat. C'est anticonstitutionnel", estime Nouha, enseignante.

Mobilisation test prévue vendredi

Abdelaliz Bouteflika est apparu à la télévision d'État pour la première fois depuis cinq mois, lundi 11 mars, sans un mot. "C'est une mascarade. Il n'est pas possible de soumettre au peuple algérien un texte constitutionnel écrit par une commission qui n'a aucune légitimité", déclare avec ardeur Ali Benflis, ancien Premier ministre algérien. En voyage à Djibouti, Emmanuel Macron est lui sorti de son silence. Il demande une transition raisonnable. La prochaine grande mobilisation des étudiants algériens aura lieu vendredi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un étudiant brandit une pancarte dans une manifestation contre la prolongation du mandat d\'Abdelaziz Bouteflika, à Alger (Algérie), le 12 mars 2019. 
Un étudiant brandit une pancarte dans une manifestation contre la prolongation du mandat d'Abdelaziz Bouteflika, à Alger (Algérie), le 12 mars 2019.  (RYAD KRAMDI / AFP)