Algérie : des heurts et des arrestations

La tension est montée d'un cran en Algérie vendredi 12 avril. En fin de journée, des affrontements ont opposé des policiers et des manifestants.

FRANCE 3

Des heurts ont éclaté vendredi 12 avril à Alger (Algérie) entre les forces de l'ordre et une centaine de jeunes. Tirs de grenades lacrymogènes et canons à eau d'un côté, jets de pierre et de bouteilles de l'autre. Les autorités font état de 83 policiers blessés et de 108 arrestations. Plus tôt dans la journée, les policiers avaient tenté de déloger les manifestants, postés au centre d'Alger, avant de renoncer et de quitter les lieux.

Une contestation toujours plus forte

Ce huitième vendredi de contestation marque un net durcissement du pouvoir de la part du gouvernement algérien, toujours rejeté par les manifestants, malgré le départ d'Abdelaziz Bouteflika. Des centaines de milliers de personnes ont défilé dans tout le pays, avec une volonté de respect et de civisme. Comme depuis le début de contestation, des manifestants ont nettoyé les rues d'Alger après les affrontements avec la police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Policiers et manifestants se font face dans les rues d\'Alger (Algérie), le 12 avril 2019. 
Policiers et manifestants se font face dans les rues d'Alger (Algérie), le 12 avril 2019.  (AFP)