Algérie : Bouteflika candidat pour un cinquième mandat

Le président algérien est candidat à sa propre succession, mais il promet une élection anticipée d'ici un an.

France 3

C'est par une lettre lue à la télévision que le président algérien a confirmé dimanche 3 mars sa candidature pour un cinquième mandat. Le texte affirme qu'Abdelaziz Bouteflika a entendu le cri du cœur des manifestants et leur inquiétude compréhensible. Tout en maintenant sa candidature, il a annoncé la tenue d'une conférence nationale et d'une élection présidentielle anticipée.

Une forte mobilisation

Avant cette annonce officielle, des milliers de jeunes ont protesté toute la journée à Alger contre ce cinquième mandat. La mobilisation a continué dans la soirée. La diaspora en France était également mobilisée ce dimanche. Ils étaient des centaines à Marseille, Toulouse, près de 6 000, place de la République à Paris. Et la nouvelle, venue d'Alger, a douché les esprits. "C'est un mort de toute façon, on ne peut pas être gouverné par un mort. C'est un système, les 40 voleurs, il faut qu'ils partent", lance au micro de France 3 une manifestante. Hospitalisé depuis sept jours en Suisse, Abdelaziz Bouteflika a fêté samedi ses 82 ans. Aucune date de retour en Algérie n'a été communiquée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 10 février 2019, dans un bureau de vote cairote.
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 10 février 2019, dans un bureau de vote cairote. (RYAD KRAMDI / AFP)