Algérie : Abdelaziz Bouteflika renonce à un cinquième mandat

Les Algériens ont célébré lundi 11 mars en nombre le renoncement d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat. L'annonce a été faite en soirée.

France 2

Au son des klaxons et des youyous, les Algériens célèbrent lundi 11 mars le renoncement d'Abdelaziz Bouteflika à briguer un cinquième mandat. Mais pour eux, ce n'est pas suffisant. "Normalement, Abdelaziz Bouteflika doit quitter ses fonctions le 28 avril, mais rien n'indique qu'il le fera. Ce régime est capable de tout", explique un manifestant. "On veut des élections tout de suite, pas après un an ou deux, et on veut aussi un vrai changement. Pas un remplacement d'un Premier ministre par un autre, nous ne sommes pas dupes"d’après un autre manifestant. 

Manifestations massives

Le président algérien, que l'on voit sur ses images diffusées lundi par la télévision du pays, a annoncé le report de l'élection présidentielle sans donner de nouvelle date. Il prolonge donc son quatrième mandat avec un remaniement ministériel. Une première victoire pour la rue, qui manifeste depuis février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abdelaziz Bouteflika à Alger, le 10 avril 2016. 
Abdelaziz Bouteflika à Alger, le 10 avril 2016.  (ERIC FEFERBERG / AFP)