Algérie : comment analyser la contestation ?

Alors qu'en Algérie, le mouvement de contestation dure depuis une semaine, est-il parti pour durer ? Éléments de réponse avec Kader Abderrahim, spécialiste du Maghreb et de l'islamisme.

France 3

"C'est une grande surprise que cette mobilisation prenne autant d'ampleur à travers tout le pays. C'est important de le souligner. Ce qui est important maintenant, c'est de savoir si la mobilisation va pouvoir se structurer, avec des figures qui pourront émerger", explique Kader Abderrahim, maître de conférences à Sciences Po Paris.

"Une grande humiliation collective"

Qui se cache derrière le mouvement de contestation ? Pour le spécialiste, il ne faut pas y voir les islamistes : "Je crois que les Algériens se mobilisent parce qu'ils ont le sentiment d'une grande humiliation collective avec cette 5e candidature de la part d'un homme qui, de toute évidence, n'est plus en capacité physique d'exercer les charges de sa fonction" estime Kader Abderrahim.

Le spécialiste juge que le rôle de la France est "compliqué". Paris a quoi qu'il en soit demandé à Alger des élections transparentes le 18 avril prochain.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Algériens manifestent dans les rues d\'Alger contre la candidature d\'Abdelaziz Bouteflika, le 24 février 2019.
Des Algériens manifestent dans les rues d'Alger contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika, le 24 février 2019. (FAROUK BATICHE / ZUMA PRESS / REA / DPA)