Abdelaziz Bouteflika, un héros qui s'est trop agrippé au pouvoir

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
boutef
FRANCEINFO
Article rédigé par
Y. Haefele - franceinfo
France Télévisions

Si l'ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika, mort vendredi 17 septembre à 84 ans, est celui qui a dirigé le pays le plus longtemps, il restera le premier à avoir été chassé par le peuple.

Abdelaziz Bouteflika a gouverné l'Algérie pendant 20 ans, un record. Mais il est le seul président à avoir été chassé par le peuple. Ministre des Affaires étrangères à 26 ans, il accède au palais présidentiel en pleine guerre civile en 1999. Sa priorité : rétablir la paix. Il est réélu trois fois avec plus de 80% des suffrages. Sa candidature à un cinquième mandat en 2019 est celle de trop pour des millions d'Algériens. Le président apparaît quasiment inerte depuis 2013 après un AVC qui l'a fortement diminué.

Bouteflika, "l'homme du désespoir"

Des semaines de manifestations poussent l'armée à précipiter sa démission. "Pour beaucoup d'Algériens, Albdelaziz Bouteflika représente l'homme du désespoir, qui a brisé la vie et le rêve de millions de jeunes Algériens. Il y a eu beaucoup de corruption sous l'ère Bouteflika", explique Khaled Drareni, journaliste indépendant. Son départ n'a pas suffi à sortir l'Algérie de l'impasse. Une tension politique et économique amplifiée par la crise pétrolière et la pandémie de Covid-19.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Algérie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.