Afrique-France : depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron multiplie les gestes symboliques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Afrique-France : depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron multiplie les gestes symboliques
franceinfo
Article rédigé par
F. Thill - franceinfo
France Télévisions

Emmanuel Macron a réuni un sommet Afrique-France, vendredi 8 octobre, et cela s’inscrit dans une volonté de renouer avec la jeunesse africaine et de faire oublier la Françafrique.

Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron a multiplié les gestes pour tenter de faire oublier la Françafrique et ses symboles. Son souhait, dès le départ, a été de renouer avec la jeunesse africaine. Lors d’une visite en 2017 au Burkina Faso, il a promis une rupture dans la politique française en Afrique. "L’Afrique est le continent central, global, incontournable", déclarait le président. La même année, il levait le secret-défense sur l’assassinat de Thomas Sankara, artisan de la révolution au Burkina Faso.

Tensions avec le Mali et l’Algérie

Emmanuel Macron avait annoncé la restitution des œuvres d'art pillés au Bénin pendant la colonisation. En mars 2021, il a reconnu la torture et le rôle de la France dans l’assassinat du dirigeant nationaliste algérien, Ali Boumendjel. Au Rwanda, il a évoqué la responsabilité de la France lors du génocide des Tutsis. Enfin, en juin dernier, le chef de l’État a annoncé la réduction du nombre de militaires au Sahel et la fin progressive de l’opération Barkhane. Une décision fustigée par le Mali. Ces derniers jours, les tensions sont vives avec l’Algérie, après l’annonce de la réduction des visas.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.