World Restaurant Awards : un petit établissement sud-africain proclamé "restaurant de l'année"

Wolfgat, petit restaurant de 25 couverts dans un coin reculé d'Afrique du Sud, a été désigné, le 18 février 2019 à Paris, "restaurant de l'année" par les World Restaurant Awards, un nouveau classement, qui veut promouvoir la diversité de la scène gastronomique internationale.

Le chef sud-africain Kobus van der Merwe lors de la remise du prix attribué à son restaurant, Wolfgat, aux World Restaurant Awards, le 18 février 2019 à Paris. 
Le chef sud-africain Kobus van der Merwe lors de la remise du prix attribué à son restaurant, Wolfgat, aux World Restaurant Awards, le 18 février 2019 à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)

Le chef de l'établissement, Kobus Van der Merwe, pousse à l'extrême le concept des produits locaux. Il fabrique ainsi lui-même son pain et son beurre.

Le Wolfgat, dont le personnel, pour la plupart féminin, n'a aucune formation officielle, a ouvert ses portes il y a deux ans. Il se situe dans un cottage vieux de 130 ans proche de la plage de Paternoster, sur la côte ouest de l'Afrique du Sud, à 150 km du Cap.

"Je ne mérite pas cette récompense. Ce sont mes collaborateurs qui devraient être ici. Ils sortent chaque jour pour cueillir des herbes, des plantes succulentes et des épinards. C'est leur bébé. J'ai hâte de célébrer (le prix) en leur compagnie avec un grand verre de mousseux sud-africain", a déclaré le chef de 38 ans, ancien journaliste et blogueur qui n'a commencé à cuisiner qu'à l'âge de 30 ans.

Wolfgat est installé sur une plage idyllique fournissant moules et huîtres locales, mais aussi des plantes et des herbes aromatiques poussant dans les dunes, comme l'ail des ours, des épinards et des plantes endémiques, telles que le soutslaai. Il est aussi primé dans la catégorie "Off-Map Destination" (en dehors des grands parcours touristiques).

"Creuset de cultures"

Le menu de dégustation de sept plats y coûte  l'équivalent de 53 euros. "A peine assez pour se payer un apéritif dans la plupart des restaurants étoilés du (guide) Michelin à Paris", ironise CNN.

Pour Kobus Van der Merwe, cette récompense est l'occasion de rendre hommage à l'Afrique du Sud, "creuset de cultures" qui possède "11 langues officielles", et à sa cuisine. Il faut essayer de construire un concept de cuisine "représentatif de qui nous sommes et du pays d'où nous sommes originaires", a-t-il expliqué, cité par CNN.

Le jury du World Restaurant Awards a fait son choix parmi 36 pays, de l'Australie au Zimbabwe. Et désigné un lauréat dans chacune des 18 catégories retenues, parmi lesquelles "spécialité maison" ou "sans réservation" (allant de la street food à une cuisine fusion cosmopolite, pour des budgets plus modestes).