Un tableau de Nelson Mandela, représentant la porte de sa cellule, vendu 112.575 dollars à New York

Ce tableau peint par l'ancien président sud-africain, représentant la porte de la cellule de Robben Island où il a été détenu durant 18 ans, a été vendu le 2 mai 112.575 dollars à New York dans le cadre d'une vente d'art africain contemporain.

Le tableau de Nelson Mandela, \"The Cell Door, Robben Island\", à New York le 26 avril 2019
Le tableau de Nelson Mandela, "The Cell Door, Robben Island", à New York le 26 avril 2019 (JOHANNES EISELE / AFP)

"The Cell Door, Robben Island", réalisé en 2002 par Nelson Mandela, a largement dépassé le haut de la fourchette d'estimation fournie par la maison Bonhams, qui organisait cette vente d'art africain contemporain ce 2 mai, soit entre 60.000 et 90.000 dollars. Selon Bonhams, c'était la première fois qu'une oeuvre du Prix Nobel de la Paix 1993 était vendue sur le marché.

La toile dépouillée et de petite taille (59 cm sur 42 cm) représente les barreaux de la cellule, vue de l'extérieur, en couleur mauve, avec une clef dans la serrure. C'est l'un des rares tableaux que Mandela ait conservés jusqu'à sa mort, en 2013, avant que sa fille Pumla Makaziwe Mandela n'en hérite.

Nelson Mandela a peint au total entre 20 et 25 toiles, selon Giles Peppiatt, directeur de l'art africain chez Bonhams. Certaines ont été reproduites sous forme de lithographies afin de recueillir des fonds pour la fondation Nelson Mandela.

Le premier président noir d'Afrique du Sud a passé 27 ans en prison, de 1962 à 1990. Il fut incarcéré à Robben Island, au large du Cap, de 1964 à 1982.

Un tableau d'Irma Stern, clou de cette vente d'art africain

La tableau de Nelson Mandela fait partie des six oeuvres qui ont dépassé les 100.000 dollars lors de cette vente d'art africain. 

C'est une autre artiste sud-africaine, Irma Stern (1894-1966), qui a atteint le prix le plus élevé, avec 312.575 dollars pour "Malay Girl", le portrait d'une jeune fille daté de 1946.