Coronavirus : le FMI approuve une aide d'urgence de 4,3 milliards de dollars pour l'Afrique du Sud

L'économie du pays, déjà fragile, est un peu plus affaiblie par la pandémie. Le PIB du pays pourrait se contracter de 8% cette année.

Le logo du Fonds monétaire international, le 27 mars 2020, à Washington.
Le logo du Fonds monétaire international, le 27 mars 2020, à Washington. (OLIVIER DOULIERY / AFP)

Le conseil d'administration du FMI a approuvé lundi 27 juillet une aide d'urgence d'un montant de 4,3 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros) en faveur de l'Afrique du Sud dont l'économie, déjà fragile, est mise à l'épreuve par la pandémie de coronavirus, a annoncé l'institution dans un communiqué. Le Fonds monétaire international a approuvé cette aide financière dans le cadre de son instrument de financement rapide "pour soutenir les efforts des autorités qui font face à une situation sanitaire difficile et aux graves conséquences économiques du choc provoqué par le Covid-19", précise-t-il. Le FMI note que la pandémie coïncide avec une période difficile pour le pays.

Une baisse de 8% du PIB

"Avec de sérieuses contraintes structurelles à la croissance, l'activité économique s'est affaiblie au cours de la dernière décennie malgré des dépenses publiques importantes, ce qui a entraîné un chômage élevé, nourri la pauvreté et les inégalités de revenus", détaille-t-il. Comme dans d'autres économies émergentes, la volatilité des marchés financiers s'est accrue pendant la pandémie. "Mais le système financier fait preuve de résilience", estime le Fonds.

Aider l'Afrique du Sud, qui devrait voir son PIB se contracter de 8% cette année, c'est aussi limiter l'impact de la crise à l'échelle régionale, relève le FMI. L'Afrique du Sud compte le plus grand nombre de cas d'Afrique subsaharienne, avec plus de 445 430 cas et près de 6 770 morts, selon le dernier décompte de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.