Afrique du Sud : l'enceinte de l'Assemblée nationale entièrement détruite dans un violent incendie, un suspect arrêté

"La chambre où les membres siègent a entièrement brûlé", a déploré le porte-parole du Parlement, ajoutant que "l'incendie n'est pas encore éteint".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le parlement sud-africain au Cap en proie à un violent incendie, le 2 janvier 2022.  (XABISO MKHABELA / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'enceinte de l'Assemblée nationale où siègent les députés sud-africains au Cap a été entièrement détruite dans un violent incendie qui fait rage depuis dimanche 2 janvier au matin, a déclaré le porte-parole du Parlement.

"La chambre où les membres siègent a entièrement brûlé", a déploré Moloto Mothapo, ajoutant que "l'incendie n'est pas encore éteint". Le feux s'est déclaré aux alentours de 5 heures (heure locale) dans l'aile la plus ancienne de l'édifice achevée en 1884. Le feu s'est ensuite propagé dans les parties les plus récentes aujourd'hui en service.

Le bâtiment historique abrite notamment une précieuse collection de livres et la copie originale du premier hymne national en Afrikaans, "Die Stem Suid-Afrika" (La voix de l'Afrique du Sud) chanté pendant l'apartheid. 

Un suspect arrêté 

Un homme de 51 ans a été arrêté au Cap dans le cadre d'une enquête criminelle ouverte sur l'incendie, toujours en cours dimanche soir. Il sera présenté à la justice mardi, a précisé une porte-parole de la police.

"Un homme a été arrêté à l'intérieur du Parlement, il est toujours interrogé dans le cadre d'une enquête criminelle. Il a été arrêté et comparaîtra devant la justice mardi", a affirmé Thandi Mbambo, porte-parole de l'unité d'élite de la police sud-africaine, les Hawks.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.