Afrique du Sud : des inondations sans précédent font 443 morts

L'archevêque du Cap a déploré "une tragédie aux proportions accablantes".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des maisons détruites par les inondations dans un bidonville de la province du KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, le 15 avril 2022. (PHILL MAGAKOE / AFP)

Le bilan humain s'assombrit encore un peu plus. Les inondations sans précédent qui ont ravagé la région sud-africaine du KwaZulu-Natal, après plusieurs jours de précipitations d'un niveau jamais vu, ont fait 443 morts, selon le ministre de la province, dimanche 17 avril.

En ce dimanche de Pâques, les appels à la prière pour les victimes se sont multipliés lors des rassemblements religieux. "C'est une tragédie aux proportions accablantes", a déclaré Thabo Makgoba, archevêque du Cap et successeur de Desmond Tutu, qui a évoqué "un stress et une douleur" pour la communauté.

Quelque 63 personnes portées disparues

Dans certaines parties de la province, l'eau et l'électricité sont coupées depuis lundi. De nombreux bidonvilles faits de plaques de tôle ondulée ou de simples planches n'ont pas résisté au déluge.

La plupart des victimes ont été enregistrées dans la région de Durban, ville portuaire de 3,5 millions d'habitants ouverte sur l'océan Indien et où s'abattent depuis une semaine de fortes précipitations provoquant crues et glissements de terrain meurtriers. Quelque 63 personnes sont toujours portées disparues.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.