Afrique du Sud : des inondations font au moins 59 morts dans l'est du pays

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a regretté "un bilan tragique" et annoncé dans un communiqué qu'il se rendra sur place mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une route détruite à Durban (Afrique du Sud), le 12 avril 2022. (RAJESH JANTILAL / AFP)

Des inondations ont fait au moins 59 morts en Afrique du Sud, après plusieurs jours de fortes pluies sur la côte est du pays, mardi 12 avril. Quarante-cinq personnes ont été tuées dans la métropole de Durban, première ville de la région, et "au moins 14 personnes ont perdu la vie" dans le district voisin d'iLembe, ont déclaré les autorités provinciales dans un communiqué. De so côté, le président Cyril Ramaphosa a regretté "un bilan tragique" et annoncé dans un communiqué qu'il se rendra sur place mercredi.

Et les autorités redoutent les ravages de nouvelles intempéries annoncées pour la nuit. De nouvelles pluies "extrêmes" sont prévues dans la nuit de mardi à mercredi dans la province du Kwazulu-Natal (est), accompagnées d'"inondations généralisées", ont mis en garde les services météorologiques sud-africains. Les habitants ont été appelés à éviter tout déplacement.

Au moins 140 écoles touchées

Toute la journée, les opérations de sauvetage se sont poursuivies notamment à Durban, un des principaux ports africains ouvert sur l'océan Indien. L'armée a été mobilisée pour apporter un soutien aérien pendant les évacuations. Ponts effondrés, routes ravagées, des habitants et des écoliers sont restés pendant plusieurs heures prisonniers de la montée des eaux. Au moins 140 écoles ont été touchées.

Plus de 2 000 maisons ont été endommagées ainsi que quelque 4 000 logements informels, selon le gouvernement provincial. "C'est un cauchemar, beaucoup de coulées de boue, de victimes, des bâtiments effondrés", a déclaré à l'AFP un membre des équipes de secours, Garrith Jamieson.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.