Symbole de la lutte contre l'apartheid, Nelson Mandela est mort

Ancien président sud-africain et grand artisan de la fin de l'apartheid dans le pays, il s'est éteint à l'âge de 95 ans. Retour sur un destin hors normes.

L\'ancien président sud-africain Nelson Mandela, dans sa maison, le 20 août 2008. 
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela, dans sa maison, le 20 août 2008.  (RODGER BOSCH / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nelson Mandela, leader de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud, est mort des suites d'une infection pulmonaire, jeudi 5 décembre, à l'âge de 95 ans. Le président sud-africain Jacob Zuma a annoncé que "Madiba" était mort "paisiblement, aux côtés de sa famille", vers 19h50 (heure de Paris). Des funérailles d'Etat seront organisées, mais la date reste à déterminer. D'ici là, tous les drapeaux sud-africains seront en berne, a annoncé Zuma. Francetv info revient sur cette disparition en sept liens.

Un parcours hors-normes

Le 11 février 1990, le plus ancien prisonnier politique du monde retrouve la liberté. Devenu un symbole de la lutte contre la discrimination raciale, Nelson Mandela quitte sa prison après 27 ans de captivité. "La liberté ne se marchande pas. Votre liberté et la mienne sont inséparables", disait Nelson Mandela. Des millions de téléspectateurs découvrent alors le visage d'un homme dont on n'avait pas vu d'image depuis 1965, celui du leader mythique du peuple noir d'Afrique du Sud.

Voir la vidéo
France 2

Lire : Nelson Mandela, une vie contre l'apartheid

Nelson Mandela devient alors le principal négociateur de la transition vers la fin de la domination blanche dans le pays. Avec Frederik De Klerk, dernier chef d'Etat du régime d'apartheid, il reçoit le prix Nobel de la paix en 1993, avant de devenir le premier président noir du pays, en 1994. Après un mandat de cinq ans, il quitte le pouvoir mais reste "le père de la nation", attentif au sort de son peuple.

Lire : Un prisonnier devenu icône

Une source d'inspiration

"Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès" : Nelson Mandela a inspiré de nombreuses personnalités politiques par ses discours ou ses écrits. Incarnation des Droits de l'homme, il laisse derrière lui quelques citations qui resteront dans les mémoires.

Lire : Nelson Mandela en dix citations

Cinéma, musique... "Madiba" a également inspiré de nombreux artistes. Hollywood s'est emparé du personnage à deux reprises ces dernières années. En 2009, Mandela était incarné par Morgan Freeman dans Invictus, de Clint Eastwood. En 2013, l'icône sud-africaine est représentée à l'écran par Idris Elba dans le film de Justin Chadwick Un long chemin vers la liberté.

Lire : Les plus belles chansons inspirées par Nelson Mandela

L'Afrique du Sud en deuil

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies en Afrique du Sud pour une veillée improvisée devant la maison de Nelson Mandela à Johannesbourg, dans la foulée de l'annonce de sa mort. Chants, danses, l'atmosphère était à la célébration plus qu'au recueillement. Chandelles à la main, jeunes et vieux agitent des drapeaux et entonnent des chants anti-apartheid. Vendredi matin, l'hommage se poursuit dans la capitale sud-africaine.

Lire : Recueillement et chants devant la maison de Mandela

L'hommage du monde entier

Quelques minutes après la disparition de Nelson Mandela, les principaux dirigeants de la planète ont salué la figure de "Madiba". Un homme "courageux, profondément bon", pour Barack Obama. "Un conquérant magnifique", selon François Hollande. "Une grande lumière", pour David Cameron. "Notre peuple a perdu un père", s'est ému de son côté le président sud-africain Jacob Zuma.

Voir la vidéo
France 3


Lire : Le monde rend hommage à Nelson Mandela

Dans un courrier adressé à sa famille, le Dalaï Lama a déclaré avoir perdu "un ami cher" avant de saluer "un homme de courage, de principes et à l'intégrité incontestable". L'Iran s'est également joint au "deuil" des Sud-africains en décrivant un homme "qui a inspiré l'humanité par son courage et sa compassion". Enfin, Frederik de Klerk, le dernier président blanc sud-africain, a évoqué "un homme plein de compassion".

Lire : De Klerk, dernier président de l'apartheid, salue Mandela