Afrique du Sud: un sandwich au goût d'apartheid

En Afrique du Sud, chacun se souvient du kota, ce célèbre sandwich avec une saveur politique. Il était servi dans les townships au moment de l'apartheid. Il a désormais son festival. 

France 24

Un quart de miche de pain, farci de garnitures, de la mie de pain sur le dessus, et le tout bien aplati. Voici le Kota: pur produit des townships, le kota est né il y a une cinquantaine d'année, en plein apartheid. Ce sandwich servait alors de parade aux lois qui interdisaient aux Noirs de fréquenter les restaurants.

 Sidwell Tshingilane, organisateur du Soweto Kota Festival:
"N'importe quel township d'Afrique du Sud, les gens qui ont grandi dans les townships, ils connaissent le kota, on a grandi en mangeant des kotas. C'est une nourriture des rues qui est aussi populaire que le burger en Amérique."

Toujours aimé plus de 20 ans après la fin de l'apartheid, le kota a même droit à son propre festival. Ici à Soweto, en banlieue de Johannesburg, des centaines d'amateurs sont venus le croquer à pleines dents. Pas franchement bon pour la santé, le kota est tout de même devenu une curiosité touristique, et aujourd'hui, on le décline à toutes les sauces.