Afrique du Sud : des lions dévorent un homme qui était sans doute "en train de braconner"

Selon la police locale, l'homme était "en train de braconner lorsqu'il a été attaqué et tué par un groupe de lions".

Des lionnes dans le parc national Krüger, en Afrique du Sud, le 30 novembre 2014.
Des lionnes dans le parc national Krüger, en Afrique du Sud, le 30 novembre 2014. (PATRICE CORREIA / BIOSPHOTO / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La tête et les restes d'un homme, dévoré par des lions, ont été découverts samedi 10 février dans une réserve privée de Hoedspruit, près du parc national Krüger (Afrique du Sud). La police locale soupçonne la victime d'être un braconnier. "Il semblerait que cet homme était en train de braconner lorsqu'il a été attaqué et tué par un groupe de lions, a précisé un porte-parole des autorités. Ils l'ont dévoré presque entièrement, ils n'ont laissé que sa tête et quelques morceaux de chair." 

Les rhinocéros, principales victimes du braconnage

Un fusil chargé a été découvert près du corps de l'homme, dans cette réserve animalière du nord-est de l'Afrique du Sud. L'an dernier, plusieurs lions y ont été retrouvés morts empoisonnés, la tête et les pattes coupées. Ces parties ont probablement été utilisées pour les besoins de la médecine traditionnelle.

Les lions ne sont pas les seules victimes de la chasse illégale. Les rhinocéros, dont 80% de la population mondiale vit en Afrique du Sud, sont les principales victimes du braconnage local. Plus d'un millier d'entre eux ont encore été tués l'an dernier, selon les statistiques des autorités sud-africaines, victimes du commerce international, illégal, de leurs cornes très recherchées en Asie pour leurs vertus prétendument thérapeutiques.