Afrique du Sud : les autorités confrontées à la dangerosité du variant du Covid-19

Le variant sud-africain du Covid-19 inquiète particulièrement les autorités sanitaires. En Afrique du Sud, cette mutation plus agressive est étudiée de très près par les chercheurs.

Depuis quelques semaines, le nombre d'enterrements a été multiplié par deux à Johannesburg (Afrique du Sud). Jamais, dans son histoire, la ville n'avait connu un si grand nombre de funérailles. Cette surmortalité coïncide avec l'apparition d'un nouveau variant du Covid-19 repéré il y a deux mois au sud du pays. Les premiers cas ont été recensés à Mandela Bay. 

Un variant plus agressif

Les chercheurs du laboratoire Krisp en ont fait la découverte. Quand le directeur, Pr Tulio De Oliveira, découvre le nouveau variant, il comprend tout de suite l'ampleur du problème. "Ce jour-là, nous avons trouvé un variant très différent avec de nombreuses mutations. Il s'est avéré que ce variant était 50 à 60% plus contagieux", explique-t-il. Ce virus est plus agressif, car il pénètre plus facilement dans les cellules. Il a une autre caractéristique inquiétante selon des chercheurs : sa résistance aux anticorps, autrement dit à notre système immunitaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enfants testés Covid-19 dans une voiture à Johannesbourg (Afrique du Sud)
Des enfants testés Covid-19 dans une voiture à Johannesbourg (Afrique du Sud) (LUCA SOLA / AFP)