Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Afghanistan : un attentat-suicide filmé par des caméras de vidéosurveillance

Les talibans ont mené, dimanche, une attaque meurtrière dans le QG de la police à Kaboul, l'un des lieux les plus sécurisés de la capitale afghane.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le quartier général de la police à Kaboul (Afghanistan) a été visé par un attentat-suicide, le 9 novembre 2014. (SHAH MARAI / AFP)

Le chef de la police de Kaboul a survécu à l'attentat, pas son adjoint. Les talibans ont réussi, dimanche 9 novembre, une audacieuse attaque-suicide dans l'un des lieux les plus sécurisés de la capitale afghane.

L'attentat filmé de l'intérieur

La chaîne de télévision TOLOnews a pu obtenir les enregistrements des caméras de vidéosurveillance du QG de la police. Sur ces images, diffusées sur internet mardi, l'auteur de l'attentat déambule tranquillement dans les étages, devant les gardes du bâtiment. Chaque entrée est pourtant vérifiée par ces hommes, lourdement armés.

"L'assaillant n'avait pas d'uniforme, a expliqué le chef de la police le général Zahir. C'était un civil portant des papiers sous le bras qui a demandé aux gardes où se trouvait le bureau du chef de la police." D'après le récit de ce dernier, qui a échappé à cet attentat car il ne se trouvait pas dans les locaux au moment de l'attaque, le terroriste a fait exploser sa charge au moment où il a été arrêté en essayant de pénétrer dans son bureau. Une explosion qui n'est pas visible sur la vidéo diffusée par TOLOnews, mais qui montre tout de même les dégâts provoqués par la déflagration qui a fait un mort et au moins six blessés.

Des attaques régulières contre les forces de sécurité

Dans la foulée, l'attentat a été rapidement revendiqué par les talibans sur leur compte Twitter. Leur porte-parole a vanté "une attaque conduite par un martyr contre l'ennemi". Si les images obtenues par TOLOnews sont rares, de telles attaques le sont beaucoup moins en Afghanistan : le lendemain, les talibans ont revendiqué deux autres attentats à la bombe, là aussi contre des forces de sécurité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.