Cet article date de plus de huit ans.

Afghanistan. Un nouveau soldat français tué et un autre blessé

Le militaire tué est un sous-officier français du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soldat français a été tué, le 7 août 2012, dans la province de Kapisa (nord-est de l'Afghanistan). Un autre, blessé, est hors de danger.  (ALEXANDER KLEIN / AFP)

Un sous-officier français du 13e bataillon de chasseurs alpins de Chambéry (Savoie) a été tué au cours d'une opération de l’armée afghane dans la province de Kapisa (nord-est de l'Afghanistan), annonce l'Elysée, mardi 7 août, dans un communiqué. 

François Hollande a exprimé sa "vive émotion" après ce décès, qui porte à 88 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis le début de l'intervention française et alliée dans ce pays fin 2001.

Un autre soldat français a également été blessé, mais est désormais hors de danger, précise la présidence. "Je salue le courage et le dévouement des troupes françaises en Afghanistan, qui œuvrent tous les jours pour la paix et la stabilité dans ce pays", a poursuivi Hollande, adressant ses "sincères condoléances" à la famille du soldat tué et souhaitant un "rapide rétablissement" au blessé.

Le retrait des forces combattantes continue

Dans son communiqué, le chef de l'Etat rappelle que le retrait des troupes françaises combattantes "a commencé et sera achevé, comme prévu, à la fin de l'année". Deux mille hommes sont concernés par ce départ, précise l'AFP.

Près de 4 000 soldats français étaient présents en Afghanistan à la mi-2011. Ils ne devraient plus être que 1 400 fin décembre 2012, deux ans avant le départ prévu des dernières troupes de l'Isaf, la force internationale de l'Otan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.