Cet article date de plus de neuf ans.

Le départ de 200 soldats aujourd'hui sonne le début du retrait français d'Afghanistan

Le retrait avait été annoncé en juillet dernier, programmé sur trois ans. Mais on ignorait encore quand les premières troupes allaient filer. L'Etat-major de l'armée française a finalement donné le coup d'envoi de l'opération ce matin, annonçant le départ de quelque 200 premiers soldats.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 (Radio France © France Info)
Ces premiers départs suivent de près le début de retrait des GI's américains. Et un été particulièrement meurtrier pour les forces françaises engagées sur place : 17 hommes ont été tués entre le 1er juin et le 17 septembre, portant le bilan à 75 morts depuis 2001.

C'est Nicolas Sarkozy qui avait confirmé le retrait des 4.000 soldats français en juillet dernier, avec le calendrier suivant : départ de 1.000 hommes d'ici à fin 2012, et le reste en 2014. "Il faut savoir finir une guerre" avait déclaré le chef de l'État, lors d'une visite surprise le 12 juillet.

*retrait afghan
écouter
l'adieu à l'Afghanistan des forces françaises
écouter

Les premiers à décoller de Kaboul aujourd'hui, 194 exactement, sont en majorité des légionnaires provenant de la 2e Compagnie du 2e régiment étranger parachutiste basé à Calvi, en Haute Corse. Onze membres des OMLT, les équipes de liaison et de tutorat opérationnel qui encadrent l'armée afghane, deux autres de la mission Epidote et un membre d'état-major, seront aussi de ce vol retour.

Ils feront toutefois un crochet, avant de regagner la France : un "sas de décompression" à Chypre est prévu systématiquement pour les soldats rentrant d'Afghanistan.

  • Consulter le billet de Jean-Dominique Merchet, dans son blog Secret-Défense, sur le sas de décompression de Chypre.

    Pour la suite, 200 soldats supplémentaires quitteront l'Afghanistan avant Noël.

 (Radio France © France Info)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.