Afghanistan : les talibans se sont engagés à laisser partir Américains et Afghans à risque après le 31 août, assurent les Etats-Unis

La diplomatie allemande a elle aussi reçu l'assurance des talibans que des Afghans pourraient quitter leur pays à bord de vols commerciaux après le retrait définitif des troupes américaines le 31 août.

Des Afghans à leur arrivée en Virginie (Etats-Unis), le 25 août 2021.
Des Afghans à leur arrivée en Virginie (Etats-Unis), le 25 août 2021. (ANNA MONEYMAKER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Les talibans ont pris des engagements en public et en privé pour fournir et permettre un passage sûr aux Américains, aux autres étrangers, et aux Afghans à risque, dans le futur, après le 31 août", a affirmé mercredi 25 août le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken. L'Allemagne a elle aussi reçu l'assurance des talibans que des Afghans pourraient quitter leur pays à bord de vols commerciaux après le retrait définitif des troupes américaines le 31 aoûtCe direct est terminé.

Des députés de droite demandent à Emmanuel Macron d'armer la résistance. Les parlementaires ont écrit mercredi 25 août à Emmanuel Macron pour lui demander de soutenir militairement la résistance du fils du commandant Massoud en Afghanistan face au retour des talibans, estimant qu'"il en va de l'honneur de la France", comme révélé par Le Figaro. Les signataires, qui comptent notamment le député LR des Alpes-Maritimes et le vice-président des Républicains Guillaume Peltier, demandent le déploiement "d'armes" et de "munitions" pour contrer les talibans

Le retrait américain force l'armée française à anticiper la fin des évacuations"Aussi longtemps que ce sera possible, nous poursuivrons notre travail", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel AttalLe retrait des troupes américaines d'Afghanistan, prévu pour le 31 août, contraint pourtant l'armée à "anticiper de quelques heures, voire de plusieurs jours la fin des évacuations côté français", a-t-il reconnu. Aucune date "précise" n'a pour l'instant été arrêtée au sujet de la fin des opérations d'évacuations menée par la France.

Continuer le "dialogue avec les talibans". La chancelière allemande Angela Merkel a jugé mercredi que la communauté internationale devait continuer "de dialoguer avec les talibans" revenus au pouvoir pour préserver les acquis intervenus en Afghanistan depuis 2001. "Notre objectif doit être de préserver autant que possible les changements que nous avons réalisés au cours des 20 dernières années en Afghanistan", a assuré la chancelière allemande devant les députés du Bundestag. "La communauté internationale doit aussi dialoguer là-dessus avec les talibans", a-t-elle ajouté.

Strasbourg va accueillir 150 réfugiés. La ville de Strasbourg accueillera jeudi et pour plusieurs semaines 150 réfugiés afghans qui ont fui leur pays depuis la prise de pouvoir des talibans, a annoncé mercredi 25 août la préfète du Bas-Rhin. "Il a été convenu que nous allions accueillir 150 Afghans à Strasbourg à partir de demain", a informé Josiane Chevalier lors d'une conférence de presse, précisant qu'un hôtel de la ville a été réquisitionné pour un mois afin d'héberger ces réfugiés.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AFGHANISTAN

23h12 : La Belgique annonce avoir mis fin à ses opérations d'évacuations depuis l'aéroport de Kaboul, à quelques jours du retrait des troupes américaines qui sécurisent le site.

21h32 : L'Afghan qui est sorti de la zone de surveillance qui lui avait été imposée après son arrivée en France depuis Kaboul vient d'être condamné à 10 mois de prison avec sursis, rapporte une journaliste de France Inter présente à son procès à Paris ce soir.

21h13 : Il resterait encore environ 1 500 Américains à évacuer d'Afghanistan selon les évaluations, a précisé le secrétaire d'Etat lors d'une conférence de presse.

21h12 : Les talibans se sont engagés à laisser partir les Américains et les Afghans à risque encore en Afghanistan après le 31 août, affirme le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.

21h12 : Faisons un point sur l'actualité de cette soirée :

#COVID_19 Bruno Le Maire a affirmé que le gouvernement allait cesser de soutenir l'ensemble des secteurs économiques touchés par la crise sanitaire. "Nous sommes passés au sur-mesure, nous continuerons à soutenir ceux qui en ont besoin", a assuré le ministre de l'Economie.

Une information judiciaire a été ouverte pour homicide volontaire après la découverte de trois corps de nouveaux-nés dans l'annexe d'une maison à Mézeray (Sarthe), a annoncé le parquet du Mans.


• Les talibans se sont engagés à laisser partir les Américains et les Afghans à risques après le 31 août, vient de faire savoir le secrétaire d'Etat américain Anthony Blinken. On vous en dit plus dans quelques instants dans ce direct.


• L'angoisse monte chez les milliers d'Afghans prêts à tout pour fuir leur pays aux mains des talibans, après la confirmation par le président américain Joe Biden de la fin des évacuations la semaine prochaine.

21h00 : Les talibans se confondent désormais avec les forces américaines, tant ils s'affichent lourdement armés. En prenant Kaboul, ils ont mis la main sur d'importantes ressources militaires. Du matériel largement fourni par les Etats-Unis, comme l'explique ce sujet du 20 Heures.

20h07 : La Turquie a commencé à retirer ses troupes en charge de la sécurité de l'aéroport de Kaboul, annonce le ministère turc de la Défense.

19h27 : Ils mettent ainsi en exergue le "combat pour la liberté" du Front national de résistance emmené par Ahmad Massoud. "Leur appel à l'aide et leur demande d'armes, de munitions et de soutien logistique doivent être entendus par la France", martèlent-ils.

19h27 : Eric Ciotti et une vingtaine de députés de droite ont écrit à Emmanuel Macron pour lui demander de soutenir militairement la résistance du fils du commandant Massoud en Afghanistan face aux talibans, estimant qu'"il en va de l'honneur de la France".

19h20 : Les Lillois se sont massivement déplacés à l'Hôtel de Ville pour apporter des vêtements destinés aux réfugiés afghans, relaie France 3 Hauts-de-France. La mairie appelle de nouveaux à la solidarité pour apporter des produits d'hygiène et d'alimentation sèche d'ici vendredi.

18h00 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Les talibans ont accepté que des Afghans puissent quitter leur pays après le retrait définitif des troupes américaines le 31 août, affirme auprès de l'AFP un diplomate allemand qui négocie avec les talibans à l'issue d'une rencontre au Qatar. L'information n'a pas encore été confirmée du côté des talibans.

• La rentrée scolaire est reportée au 13 septembre aux Antilles et dans les zones rouges en Guyane, a annoncé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, à la sortie du Conseil des ministres Sont concernés la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Suivez notre direct.

Le nombre de demandeurs d'emploi dans la catégorie A (sans aucune activité) a diminué de 1,6% par rapport à juin, selon les chiffres du ministère du Travail communiqués aujourd'hui. Sur un an, la baisse est de 11,1%.

Au terme de la première journée d'épreuves, la première médaille tricolore est à mettre au crédit de Marie Patouillet, qui a décroché le bronze sur la poursuite (catégorie C5). La deuxième est revenue au jeune Ugo Didier, 19 ans, qui a remporté l'argent sur le 400 mètres en catégorie S9. Déception en revanche pour son grand ami Alex Portal, qui a terminé au pied du podium sur le 100 m papillon S13, à un centième du bronze.

17h51 : Les talibans ont accepté que des Afghans puissent quitter leur pays après le retrait définitif des troupes américaines le 31 août, affirme auprès de l'AFP un diplomate et négociateur allemand, à l'issue d'une rencontre au Qatar. L'information n'a pas encore été confirmée du côté des talibans.

14h50 : "Notre objectif doit être de préserver autant que possible les changements que nous avons réalisés au cours des 20 dernières années en Afghanistan."

Devant les députés allemands, Angela Merkel a estimé que la communauté internationale devait continuer "de dialoguer avec les talibans" revenus au pouvoir pour préserver les acquis intervenus en Afghanistan depuis le déploiement des troupes de l'Otan.

14h45 : Alors que des milliers d'Afghans tentent désespérément de fuir le pays depuis l'arrivée au pouvoir des talibans, le sujet fait l'objet d'un débat depuis plusieurs jours au Royaume-Uni. "S'il arrive avec ses animaux, nous chercherons un créneau pour son avion", a tweeté Ben Wallace. La veille, il avait pourtant affirmé qu'il n'allait pas "donner la priorité aux animaux sur les hommes, femmes et enfants désespérés qui frappent à la porte".

14h45 : Le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace, a annoncé qu'il autoriserait l'évacuation aérienne d'Afghanistan de chiens et chats recueillis dans un refuge. Paul Farthing, un ancien soldat qui a ouvert un refuge à Kaboul, veut à présent faire sortir du pays quelque 140 chiens et 60 chats ainsi que ses employés afghans et leurs proches, grâce à un avion qu'il a lui-même affrété.

14h11 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• La rentrée scolaire est reportée au 13 septembre aux Antilles et dans les zones rouges en Guyane, a annoncé Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, à la sortie du Conseil des ministres Sont concernés la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélémy. "Dans les Antilles et en Polynésie française, la sous-vaccination fait des ravages", a-t-il affirmé.

"Nous ne pourrons pas rester une fois que les forces armées américaines auront quitté le sol afghan, mais d'ici là nous ferons le maximum pour évacuer", a déclaré sur franceinfo Hervé Grandjean, le porte-parole des armées. Suivez notre direct sur la situation.

Le nombre de demandeurs d'emploi dans la catégorie A (sans aucune activité) a diminué de 1,6% par rapport à juin, selon les chiffres du ministère du Travail communiqués aujourd'hui. Sur un an, la baisse est de 11,1%.

• La France a remporté ses deux premières médaillesà Tokyo avec le bronze de Marie Patouillet en cyclisme et l'argent en natation pour Ugo Didier. Suivez en direct les épreuves.

13h58 : Au menu des discussions du conseil des ministres de ce matin, l'accueil des réfugiés afghans : "La France n'aura jamais à choisir entre ses devoirs humanitaires et sa sécurité. Aider la France n'est en aucun cas une carte blanche", a déclaré le porte-parole du gouvernement. "Chaque dossier est passé au crible par nos services (...) Cela se fait à Kaboul, Abou Dhabi et en France, ce qui constitue un triple filet de sécurité", a ajouté Gabriel Attal.

13h15 : La Russie a elle aussi mis en place aujourd'hui un pont aérien pour évacuer quelque 500 ressortissants russes et de pays voisins d'Afghanistan, a annoncé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Les évacuations se font à l'aide de quatre avions de transport militaire vers Oulianovsk, ville située sur la Volga, selon la même source.

13h11 : Strasbourg accueillera demain et pour plusieurs semaines 150 réfugiés afghans qui ont fui leur pays depuis la prise de pouvoir des talibans, a annoncé la préfète du Bas-Rhin, précisant qu'un hôtel de la ville a été réquisitionné pour un mois afin de les héberger.

12h46 : Comme nous vous l'indiquions, Hervé Grandjean, le porte-parole des armées, était sur le plateau de franceinfo ce matin. "Nous ne pourrons pas rester une fois que les forces armées américaines auront quitté le sol afghan, mais d'ici là nous ferons le maximum pour évacuer", a-t-il déclaré. Voici son interview :

12h41 : "C'est déchirant de voir la culture sur le point de mourir."

Les talibans répriment déjà violemment toute activité ayant rapport à la musique. Les stations de radio et de télévision ont cessé d’en diffuser, des magasins vendant des instruments ont été détruits et les musiciens sont forcés de se taire. Voici le reportage de Clémence Pénard.

12h14 : Dans une interview aux Dernières Nouvelles d'Alsace, le porte-parole des armées, Hervé Grandjean, explique le "travail méticuleux" autour du filtrage des réfugiés accueillis en France : "Il y a une liste établie par le Centre de crise du Quai d’Orsay en lien avec l’ambassade et les services de l’Etat. Il y a un travail de vérification des personnes physiques vis-à-vis de leur identité, et ensuite, nous devons vérifier qu’elles ne représentent pas de risque pour la sécurité nationale, et peuvent être rapatriées en France."

12h10 : Invité sur franceinfo, le porte-parole des armées, Hervé Grandjean, a déclaré que la France ne pourrait pas rester au-delà du 31 août, date fixée pour le retrait des soldats américains. "Nous ferons le maximum pour évacuer le plus de ressortissants possibles", a-t-il ajouté.

11h23 : "Le parapluie américain, c'est fini. L'idée qu'on avait un tonton qui nous protégeait, c'est terminé, et il est temps pour les Européens de le comprendre."


"C'est une débandade, l'agenda du retrait est dicté par les talibans et les menaces terroristes", a critiqué Raphaël Glucksmann, député européen, co-fondateur du parti Place publique, sur France Inter, à propos de la décision de Joe Biden de terminer la "mission" de l'armée américaine en Afghanistan au 31 août. "On a la première puissance du monde qui obtempère au diktat du mouvement sans doute le plus rétrograde de la planète", a-t-il poursuivi.

09h53 : "Il ne faut pas croire les talibans quand ils disent qu'ils ont changé, en tout cas ne pas prendre pour argent comptant ce qu'ils disent. Il faut les juger sur leurs actes."


"Il faut que l'Europe discute" avec les talibans "en mettant des conditions", déclare sur franceinfo Bernard Bajolet, ancien ambassadeur de France à Kaboul de 2011 à 2013. Si la discussion ne s'ouvre pas, "c'est le peuple afghan qui va souffrir le premier, ensuite cela veut dire que les talibans vont encore davantage se radicaliser", prévient-t-il.

07h20 : On ouvre avec le traditionnel point sur l'actualité.

• Joe Biden a confirmé la date butoir du 31 août pour terminer la "mission" de l'armée américaine en Afghanistan, évoquant la menace "croissante" d'une attaque du groupe Etat islamique (EI) contre les soldats et les civils massés à l'aéroport de Kaboul pour être évacués.


• Un monument s'est éteint. Le batteur des Rolling Stones, Charlie Watts, est mort hier à Londres à l'âge de 80 ans, a annoncé son agent, déplorant la disparition de "l'un des plus grands batteurs de sa génération".

• Le confinement et le couvre-feu en vigueur depuis le 30 juillet en Martinique ont été prolongés de trois semaines supplémentaires, jusqu'au 19 septembre inclus, annonce la préfecture de l'île dans un communiqué.

C'est la rentrée pour l'exécutif et Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat réunit successivement un donseil restreint de défense et de sécurité nationale, dans le contexte de la chute de Kaboul aux mains des talibans, puis le désormais habituel conseil de défense contre le Covid-19 et enfin le Conseil des ministres.

00h03 : Un dernier point sur l'actualité de la soirée avant de se quitter :

• Joe Biden a confirmé ce soir la date butoir du 31 août pour terminer la "mission" de l'armée américaine en Afghanistan, évoquant la menace "croissante" d'une attaque du groupe Etat islamique (EI) contre les soldats et les civils massés à l'aéroport de Kaboul pour être évacués.


• Un monument s'est éteint. Le batteur des Rolling Stones, Charlie Watts, est mort à Londres à l'âge de 80 ans, a annoncé son agent, déplorant la disparition de "l'un des plus grands batteurs de sa génération".

La Haute Autorité de santé (HAS) vient de communiquer la liste des personnes qui seront éligibles à une nouvelle injection de vaccin contre le Covid-19. Il s'agit des personnes de 65 ans et plus, ainsi que "les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves" de la maladie.

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a promis l'envoi de magistrats supplémentaires à Marseille, endeuillée par des règlements de comptes qui ont poussé élus et professionnels à réclamer davantage de moyens pour soigner les maux de la deuxième ville de France.

23h23 : "Nous avons rendu justice à l'Amérique en tuant Ben Laden il y a dix ans. Nous savons que le terrorisme est une menace partout dans le monde comme en Afghanistan et nous devons la gérer sans présence militaire sur place", a conclu Joe Biden.

23h20 : "Nous sommes aussi engagés aux côtés du peuple afghan d'un point de vue humanitaire avec un accès humanitaire continu pour les Afghans. Nous soutiendrons les réfugiés qui tentent de fuir".

23h26 : Il a insisté sur les raisons qui l'avaient poussé à maintenir cette date butoir, mentionnant "des risques croissants d'attaque par le groupe armé État islamique qui est aussi un ennemi des talibans". Joe Biden craint qu'ils n'essayent "d'attaquer les forces américaines, leurs alliés et les civils innocents".

23h17 : Joe Biden confirme que toutes les troupes américaines devront avoir quitté le pays le 31 août.

23h16 : Le président américain Joe Biden vient de s'exprimer depuis Washington concernant la stratégie à venir en Afghanistan.

21h54 : Parmi les Afghans rapatriés en France, cinq ont été placés sous surveillance par la DGSI. L’un d’eux suscite beaucoup d’interrogations. Il est soupçonné d'avoir des liens avec les talibans. Le 20 heures vous en dit plus.

21h40 : Les Etats-Unis ont évacué depuis la mi-août "plus de 4 000 détenteurs d'un passeport américain et les membres de leur famille", a déclaré un haut responsable du département d'Etat américain.

21h36 : La "mission" de l'armée américaine en Afghanistan est "en voie d'être terminée" au 31 août à la condition que les talibans continuent de coopérer pour l'accès des évacués à l'aéroport de Kaboul, a déclaré Joe Biden aux dirigeants du G7.

21h19 : Le discours de Joe Biden sur l'Afghanistan, initialement prévu à 12h (16h GMT) est repoussé de quatre heures, selon la Maison Blanche. D'après les médias américains, le dirigeant démocrate doit annoncer qu'il maintient la date butoir du 31 août pour le retrait de tous les soldats américains.

20h55 : Les talibans s'opposent à la poursuite des évacuations au-delà de la fin du mois mais les Européens jugent ce délai trop court. Notre journaliste Rachel Rodrigues vous résume les enjeux autour de cette date du 31 août.

19h47 : Des dizaines de footballeuses menacées en Afghanistan ont été évacuées par le gouvernement australien. Khalida Popal, l'ancienne capitaine de l'équipe afghane de football, a tweeté des photos du groupe. "Les 75 joueuses et quelques membres de leurs familles ont quitté l'Afghanistan", a-t-elle écrit.

18h50 : "Au-delà du déplaisir total qu'on peut avoir à voir les talibans prendre le pouvoir en Afghanistan, on doit dialoguer avec eux."

L'ancien diplomate et ambassadeur de France à Kaboul Jean-Yves Berthault estime qu'il est "absolument indispensable" de maintenir le dialogue avec les talibans.

18h40 : Joe Biden a pris cette décision après des discussions avec ses homologues du G7, alors que les talibans ont demandé aux Etats-Unis de ne pas prolonger les évacuations d'Afghanistan au-delà de cette date.

18h40 : Le président américain Joe Biden a décidé de maintenir au 31 août la date butoir du retrait total des forces américaines d'Afghanistan, rapportent les chaînes américaines CNN et Fox, citant des responsables américains.

18h39 : Joe Biden maintient la date du retrait d'Afghanistan au 31 août

18h18 : L'Union européenne appelle les Etats-Unis, lors d'un sommet virtuel du G7, à sécuriser l'aéroport de Kaboul "aussi longtemps que nécessaire" pour "achever" les opérations d'évacuation en cours d'Afghans jugés en danger ainsi que leurs familles.

18h09 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Les Occidentaux ne doivent évacuer d'Afghanistan que des étrangers, et non les Afghans les plus qualifiés, a prévenu le nouveau régime taliban, refusant à nouveau toute extension du délai consacré à ces opérations, fixé au 31 août. Notre direct sur la situation est à suivre ici.

• Un Afghan évacué de Kaboul et arrivé en France a été placé en garde à vue, a annoncé le ministre de l'Intérieur. Il avait été placé sous surveillance dans un foyer de Seine-Saint-Denis car il pourrait avoir été lié aux talibans. "Il a quitté l'endroit où on lui avait demandé de rester et il est en garde à vue", a précisé sur franceinfo Gérald Darmanin. Quatre de ses proches, évacués aussi vers la France, font également l'objet d'un contrôle renforcé. Franceinfo fait le point sur cette affaire.

La Haute Autorité de santé (HAS) préconise une dose de rappel de vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) contre le Covid-19 pour les plus de 65 ans et les personnes fragiles. Elle doit "être administrée après un délai d’au moins 6 mois suivant la primovaccination complète", précise la HAS.

• Les Jeux paralympiques sont officiellement lancés. Dans le stade olympique de Tokyo, la cérémonie d'ouverture a réservé plusieurs temps forts, dans une ambiance de fête malgré le huis clos. Retour en images.

17h15 : Un Afghan évacué de Kaboul et arrivé en France a été placé en garde à vue, a annoncé le ministre de l'ntérieur. Il avait été placé sous surveillance dans un foyer de Seine-Saint-Denis car il pourrait avoir été lié aux talibans. "Il a quitté l'endroit où on lui avait demandé de rester et il est en garde à vue", a précisé sur franceinfo Gérald Darmanin. Quatre de ses proches, évacués aussi vers la France, font également l'objet d'un contrôle renforcé. Franceinfo fait le point sur cette affaire.

16h49 : Les Afghanes employées dans l'administration pourront retravailler "lorsque la sécurité sera assurée", a encore déclaré le porte-parole du nouveau régime des talibans, Zabihullah Mujahid, lors de cette conférence de presse à Kaboul. "Nous voulons qu'elles travaillent, mais aussi que la sécurité soit bonne" pour cela, a-t-il expliqué, en ajoutant qu'elles devaient rester chez elles d'ici là.

16h31 : Des "experts afghans", tels que des ingénieurs, sont exfiltrés du pays par les Américains et leurs alliés, et "nous leur demandons d'arrêter cela", a déclaré leur porte-parole Zabihullah Mujahid lors d'une conférence de presse à Kaboul.