Coupe du monde de cricket : des menaces de boycott pèsent sur le tournoi si les talibans interdisent aux femmes de jouer

Après que les talibans ont affirmé que les femmes ne seront probablement pas autorisées à jouer au cricket, sport roi en Afghanistan, les joueurs des autres nations n'excluent pas de boycotter le tournoi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Le capitaine de l'équipe d'Australie Tim Paine a menacé de boycotter la coupe du monde de cricket, vendredi 10 septembre 2021, si les talibans n'autorisaient pas les femmes à pratiquer le sport. (PATRICK HAMILTON / AFP)

Le joueur de cricket international australien Tim Paine a déclaré, vendredi 10 septembre, que les équipes pourraient se retirer de la Coupe du monde du mois prochain, ou boycotter le match contre l'Afghanistan, si les talibans interdisent aux femmes de pratiquer ce sport comme l'a promis un de leurs responsables.

La Fédération internationale de cricket (ICC) n'a pas encore décidé de la manière de traiter la position du régime à l'égard des femmes, et l'équipe masculine afghane doit toujours participer à l'événement qui se déroulera du 17 octobre au 14 novembre aux Émirats arabes unis et à Oman. Selon le règlement de l'ICC, les nations ayant le statut d'observateur doivent également avoir une équipe féminine active.

"Je ne pense pas que les femmes seront autorisées à jouer au cricket parce qu'il n'est pas nécessaire que les femmes jouent au cricket", avait déclaré mercredi le chef adjoint de la commission culturelle des talibans Ahmadullah Wasiq au diffuseur australien SBS. "Au cricket, elles pourraient être confrontées à une situation où leur visage et leur corps ne seront pas couverts. L'islam ne permet pas aux femmes d'être vues de cette façon".

Vers une annulation du premier match de l'Afghanistan ?

"C'est l'ère des médias, il y aura des photos et des vidéos, et les gens les regarderont. L'islam et l'émirat islamique ne permettent pas aux femmes de jouer au cricket ou de pratiquer ce genre de sport où elles sont exposées" a-t-il poursuivi.

Jeudi, la Fédération australienne (Cricket Australia) a déclaré qu'elle n'aurait "pas d'autre choix" que d'annuler le premier match test contre l'Afghanistan à Hobart (Tasmanie) en novembre, à moins que les talibans ne fassent marche arrière. "Il s'agit d'un sport pour tous et nous soutenons sans équivoque le jeu pour les femmes à tous les niveaux", a-t-elle ajouté.

Paine a déclaré que les joueurs australiens "soutenaient pleinement" la position de Cricket Australia et qu'il pourrait y avoir des conséquences pour la Coupe du monde. "Je ne pense pas que nous voulions être associés à des pays qui privent littéralement la moitié de leur population d'opportunités", a-t-il déclaré.

Dans une déclaration publiée sur le site de Cricket Australia, l'ICC a laissé entendre qu'elle discuterait de la question lors de la prochaine réunion de son conseil d'administration, prévue en novembre, après la Coupe du monde. "L'ICC a suivi l'évolution de la situation en Afghanistan et est préoccupé par les récentes informations des médias selon lesquelles les femmes ne seront plus autorisées à jouer au cricket", selon cette déclaration.

Les divertissements interdits aux femmes

Les talibans avaient déclaré peu après leur prise de pouvoir que le calendrier de l'équipe masculine d'Afghanistan ne serait pas interrompu, ce qui avait conduit Cricket Australia à annoncer au début du mois qu'il espérait toujours accueillir cette rencontre historique le 27 novembre.

Au cours de leur première période au pouvoir, les talibans ont interdit la plupart des formes de divertissement - y compris de nombreux sports - et les stades ont servi de lieux d'exécution publique.

Bien qu'ils aient promis d'appliquer une version moins stricte de la loi islamique cette fois-ci, le gouvernement de transition annoncé il y a quelques jours est surtout composé de cadres ultra-conservateurs de la génération qui avait imposé un régime rigoriste et brutal entre 1996 et 2001 et ne comporte aucune femme.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.