Afghanistan : un "sentiment d'abandon et de gâchis"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
benn calligaro
FRANCEINFO
Article rédigé par
J.-C. Galeazzi - franceinfo
France Télévisions

Les journalistes Margaux Benn et Sandra Calligaro sont les invités du 23h de franceinfo lundi 16 août pour commenter la situation en Afghanistan aux mains, à nouveau, des talibans.

Les Afghans ont "tout à fait" raison d'avoir peur des talibans. "De très nombreuses personnes ont peur et ont raison. Des activistes féministes se cachent. Les talibans ont déjà commencé à faire du porte-à-porte, cherchant des gens qui auraient travaillé pour le gouvernement, les forces de sécurité ou des organisations étrangères", assure Margaux Benn, grand reporter.

La prise de pouvoir des talibans "a surpris tout le monde. Personne ne s'attendait à ce que ça arrive aussi vite", affirme Sandra Calligaro, photographe et camerawoman en Afghanistan. "Il y a vraiment une incertitude maintenant sur ce qui va se passer".

"Un énorme retour en arrière"

"Beaucoup d'Afghans se sentent abandonnés du fait du départ accéléré des soldats occidentaux, puis des diplomates et travailleurs étrangers. Il y aussi un énorme sentiment de gâchis. Une génération, notamment les femmes, a connu une forme de modernité accélérée via des programmes de développement. Tout pourrait s'effondrer", explique Margaux Benn.

"C'est un énorme retour en arrière à craindre. Le plus dur, ce sera pour les jeunes urbains qui ont grandi avec une certaine émancipation", estime Sandra Calligaro. "Les militaires afghans ne se sont pas battus pour un gouvernement auquel il ne croit plus. Certains se sont rendus ou ralliés", conclut la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.