Afghanistan : les talibans ont réussi à perturber la présidentielle

L'Afghanistan votait samedi 28 septembre pour choisir son président. 72 000 hommes étaient déployés pour assurer la sécurité des 9,6 millions d'électeurs. Les talibans ont attaqué un bureau de vote et ont fait un mort et une quinzaine de blessés.

FRANCEINFO

À l'ouverture des bureaux de vote pour l'élection présidentielle, les talibans ont frappé à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Ils ont tué une personne, fait une quinzaine de blessés tous hospitalisés. À Kaboul, la capitale, des explosions ont retenti dans la journée, selon France 24. C'est avec soulagement que les électeurs ont vu les bureaux de vote fermer à 17 heures. Les talibans avaient promis de perturber ce scrutin qu'il qualifie de "fantoche".

Faible participation

La peur des attentats, les risques de fraudes, la désorganisation dans certains bureaux de vote ont sans doute dissuadé les électeurs afghans de se rendre aux urnes. Le taux de participation serait de 10%, trois fois moins environ qu'aux législatives il y a un an. Les premiers résultats sont attendus entre le 17 et le 19 octobre. Les résultats définitifs ne seront pas communiqués avant le 7 novembre. Si aucun des candidats n'atteint les 51%, il y aura un second tour qui pourrait se jouer entre les deux favoris, l'actuel président Ashraf Ghani et son chef de l'exécutif Abdullah Abdullah, comme en 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fouilles devant un bureau de vote à Kaboul en Afghanistan témoignent du risque sécuritaire lors des législatives, le 20 octobre 2018.
Des fouilles devant un bureau de vote à Kaboul en Afghanistan témoignent du risque sécuritaire lors des législatives, le 20 octobre 2018. (FARID ZAHIR / AFP)