Cet article date de plus d'un an.

Afghanistan : les talibans interdisent aux femmes de travailler pour les ONG nationales et internationales

Cette annonce intervient quatre jours seulement après la décision du gouvernement taliban d'interdire aux Afghanes de suivre des cours dans les universités publiques et privées du pays pour une durée indéterminée.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des étudiantes afghanes, à Kaboul, le 13 octobre 2022. (WAKIL KOHSAR / AFP)

Un recul de plus pour les femmes en Afghanistan. Les talibans ont ordonné aux organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales de ne plus travailler avec des femmes, a fait savoir le ministère de l'Economie, samedi 24 décembre. "Il y a eu des plaintes sérieuses concernant le non-respect du hijab islamique et d'autres règles et règlements relatifs au travail des femmes dans les organisations nationales et internationales", a affirmé le ministère dans une lettre obtenue par l'AFP.

Un porte-parole du ministère a confirmé que l'ordre a été envoyé aux ONG. Cette annonce intervient quatre jours seulement après la décision du gouvernement taliban d'interdire aux femmes afghanes de suivre des cours dans les universités publiques et privées du pays pour une durée indéterminée. En dépit de leurs promesses de se montrer plus souples, les talibans sont revenus à l'interprétation ultrarigoriste du Coran qui avait marqué leur premier passage au pouvoir (1996-2001).

"L'Union européenne condamne fermement la décision récente des talibans d'interdire aux femmes de travailler dans les ONG nationales et internationales", a déclaré une porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, dans un communiqué. "Nous évaluons la situation et l'impact qu'elle aura sur notre aide sur le terrain", a-t-il ajouté. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.