Afghanistan : le Rassemblement national lance une pétition contre un supposé "accueil massif de réfugiés afghans"

Le texte lancé sur le site internet du parti dit reconnaître "la détresse évidente d'une partie de réfugiés légitimes" mais conclut que "ce qui [lui] importe prioritairement, c'est la protection de nos compatriotes".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo diffusée par l'état-major des armées montre des Afghans embarquant dans un Airbus A330 français à Abou Dhabi, à destination de l'aéroport de Roissy, le 20 août 2021. (ETAT MAJOR DES ARMEES)

Il veut garder porte close. Le Rassemblement national (RN) a lancé une pétition pour dire "non à l'accueil massif de réfugiés afghans", après l'arrivée des talibans au pouvoir à Kaboul, dimanche 15 août, et la découverte de massacres. Sous l'intitulé "Afghanistan : non à une nouvelle autoroute migratoire", cette pétition lancée sur le site internet du parti d'extrême droite dit reconnaître "la détresse évidente d'une partie de réfugiés légitimes" mais conclut que "ce qui [lui] importe prioritairement, c'est la protection de nos compatriotes".

Alors que les maires de plusieurs villes, essentiellement de gauche ou écologistes, ont annoncé leur intention d'accueillir des réfugiés, le RN estime que c'est "faire courir un risque évident à leurs concitoyens". 

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a affirmé mercredi que "la France accueillera, comme chaque année, plusieurs milliers d'Afghans" – même si seule une minorité d'entre eux obtient l'asile. Mais Emmanuel Macron a également dit vouloir protéger l'Europe "des flux migratoires irréguliers importants", assurant qu'il soutiendrait le lancement d'une initiative européenne en ce sens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.