Afghanistan : deux juges de la Cour suprême tuées par balles à Kaboul

L'Afghanistan a été le théâtre ces dernières semaines d'une série d'assassinats ciblés de personnalités, dont des membres des médias, hommes politiques et défenseurs des droits humains.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (WAKIL KOHSAR / AFP)

Deux femmes juges travaillant pour la Cour suprême afghane ont été tuées par balles à Kaboul, dimanche 17 janvier dans la matinée. "Des hommes armés ont attaqué [leur] véhicule, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la juridiction, précisant qu'elles se rendaient sur leur lieu de travail lorsqu'elles ont été assassinées. Leur chauffeur est blessé." La Cour suprême avait déjà été la cible d'une attaque en février 2017 : un attentat suicide visant une foule d'employés avait fait au moins 20 morts et 41 blessés.

L'Afghanistan a été le théâtre ces dernières semaines d'une série d'assassinats ciblés de personnalités, dont des membres des médias, hommes politiques et défenseurs des droits humains. Les membres des forces de sécurité sont également souvent visés. Samedi 16 janviers, deux policiers ont été tués à Kaboul dans l'explosion d'une mine placée en bord de route à leur passage.

Les assassinats ciblés sont rarement revendiqués mais les autorités afghanes les ont imputés aux talibans, même si l'organisation Etat islamique en a revendiqué certains. La violence n'a fait qu'augmenter à travers le pays ces derniers mois, malgré les négociations de paix en cours à Doha (Qatar) entre le gouvernement afghan et les talibans. Ces pourparlers, débutés en septembre, avancent très lentement et les deux camps tentent à ce jourde s'accorder sur l'agenda des discussions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.