Afghanistan : des frappes de l'armée pakistanaise font 47 morts près de la frontière

Les tensions entre les deux pays s'intensifient depuis l'arrivée au pouvoir des talibans à Kaboul, à l'été 2021.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La région de Khost, à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan. (GOOGLE MAPS)

Nouvelle étape meurtrière dans la montée des tensions entre les deux pays. L'armée du Pakistan a tué 47 personnes lors de bombardements menés samedi 16 avril dans l'est de l'Afghanistan, d'après un responsable des talibans afghans dimanche 17 avril.

Quarante et une personnes sont mortes dans la région de Khost, toutes des civils, "principalement des femmes et des enfants", selon le directeur de l'information et de la culture à KhostUn autre responsable afghan avait fait état samedi de six morts dans la province de Kunar. "Nous mettons en œuvre toutes les mesures pour empêcher la répétition [de telles attaques] et demandons que notre souveraineté soit respectée", a prévenu le porte-parole du gouvernement après les frappes, samedi. "Si une guerre éclate, elle ne sera dans l'intérêt d'aucune des parties", a-t-il ajouté.

Ces attaques apparaissent comme des représailles : sept soldats pakistanais ont été tués le 14 avril près de la frontière, par des "terroristes opérant depuis l'Afghanistan", selon le ministère des Affaires étrangères pakistanais. Islamabad reproche à Kaboul d'héberger des militants pakistanais qui mènent des attaques terroristes contre leur pays depuis le territoire afghan. Les talibans nient ces accusations et reprochent au Pakistan de construire une clôture le long de leur frontière commune, alors que des milliers de personnes la traversent chaque jour, par exemple pour se faire soigner au Pakistan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.