Afghanistan : d'où provient l'argent des talibans ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : d'où provient l'argent des talibans ?
France 2
Article rédigé par
C.Guttin, G.Vaudry - France 2
France Télévisions

Les talibans sont entrés dans Kaboul, la capitale afghane, dimanche 15 août. Comment est financé le mouvement ?

80 000 hommes ont suffi à faire tomber un pays : il n'a en effet fallu que quelques semaines aux talibans pour prendre l'Afghanistan. Comment le groupe a-t-il financé 20 ans de guérilla dans l'ombre ? Première ressource : la drogue. Depuis l'arrivée des Américains, les champs de pavots fleurissent à nouveau dans le pays. 84% de la production mondiale d'opiacés, dont l'héroïne, provient d'Afghanistan. "À partir de 2014, les talibans s'emparent de parts de plus en plus importantes des campagnes. En faisant cela, ils prennent le contrôle des laboratoires. Là, ils commencent à avoir accès à la partie la plus lucrative du trafic de drogue", analyse Adam Baczko, chercheur à Sciences Po Seri.

Checkpoints et soutiens étrangers

Les talibans ont également imposé sur les routes des taxes illégales, en plus de celles du gouvernement. Les entreprises, les commerces, sont eux aussi soumis à l'extorsion. Enfin, le parti a bénéficié de soutiens étrangers, notamment en provenance de partis politiques pakistanais et de riches donateurs privés de pays du Golfe. Cet argent suffira-t-il à gouverner le pays ? L'aide internationale, 42% du PIB, vient d'être gelée. Les réserves de la Banque centrale afghane, 9 milliards d'euros basés aux Etats-Unis, sont désormais bloquées.

Les talibans comptent aujourd'hui sur les postes douaniers. Les trois plus importants du pays peuvent représenter jusqu'à 215 millions d'euros chacun par mois. Insuffisant, selon les experts. "Avec quelques centaines de millions de dollars, les talibans menaient une guérilla qui a réussi, ils doivent maintenant assumer une structure d'État. Ce n'est pas du tout le même type de ressources dont vous avez besoin", explique Gilles Dorronsoro, professeur à Sciences Po et Paris 1, spécialiste de l'Afghanistan. Les talibans pourraient désormais se tourner vers la Chine ou la Russie.

Parmi Nos Sources :

Rapports de l’ONU 2020 sur la drogue en Afghanistan :

Opium Survey 2020 Afghanistan

Données sur le financement des Talibans par : David Mansfied, économiste spécialiste de la production d’opium en Afghanistan et ancien membre de l’Afghanistan Research and Evaluation Unit (AREU). Ainsi que de Hanif Sufizada, chercheur au center for Afghanistan Studies.

https://theconversation.com/the-taliban-are-megarich-heres-where-they-get-the-money-they-use-to-wage-war-in-afghanistan-147411

https://twitter.com/AlcisGeo/status/1422188267970105350/photo/1

Les chiffres ont été complétés par l’analyse De Karim Pakzad, chercheur à l’IRIS et intervenant à la fondation Jean Jaurès.

Gilles Dorronsoro : Professeur sciences po Paris I, CERI, auteur de Le gouvernement transnational de l'Afghanistan, une si prévisible défaite (éd. Karthala, 2021) et La Révolution afghane (éd. Karthala, 2000).

Adam Baczko, chercheur au CNRS, Science po, La guerre par le droit : justice, domination et violence en Afghanistan (2001-2018)

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.