Cet article date de plus de sept ans.

Afghanistan : au moins 21 morts dans l'attaque d'un restaurant à Kaboul

Un commando taliban a ouvert le feu dans l'établissement fréquenté par les expatriés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un membre des forces spéciales afghanes sur les lieux de l'attaque d'un restaurant, à Kaboul (Afghanistan), le 18 janvier 2014. (JOHANNES EISELE / AFP)

Les violences s'installent dans la capitale. Au moins 21 personnes, dont 13 étrangers, ont été tuées vendredi 17 janvier, à Kaboul (Afghanistan). Un commando taliban a ouvert le feu à "La Taverne du Liban", un restaurant du centre de la capitale, prisé par les diplomates, consultants, travailleurs humanitaires et autres représentants de la communauté expatriée.

Que s'est-il passé ?

Vendredi est un jour chômé en Afghanistan et l'établissement était vraisemblablement bondé. Peu après 19 heures (15h30 à Paris), "un kamikaze s'est fait exploser devant le restaurant", a indiqué le ministre adjoint de l'Intérieur, Mohammad Ayoub Salangi. Profitant de la confusion créée par la puissante détonation, entendue dans tout le centre-ville de Kaboul, deux assaillants armés ont réussi à s'introduire dans l'établissement et ont tiré "de manière arbitraire" sur les clients. Ils ont eux-mêmes été abattus dans un échange de tirs avec des commandos des forces de sécurité afghanes, arrivés rapidement sur les lieux.

REUTERS et APTN

Qui sont les victimes ?

"Le dernier bilan indique que 21 personnes ont été tuées, 13 étrangers et huit Afghans", a déclaré le chef de la police de Kaboul, Mohammad Zahir, précisant que l'attaque avait fait également cinq blessés. Trois membres de la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) ont été tués, a annoncé le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon. "Ces attaques ciblées contre les civils sont totalement inacceptables et sont une violation flagrante du droit humanitaire international", a souligné Ban Ki-moon, cité par un porte-parole. Un représentant du Fonds Monétaire International (FMI), Wabel Abdallah, basé à Kaboul figure aussi parmi les personnes tuées, selon l'organisation internationale. Deux Canadiens ont aussi perdu la vie.

Qui est à l'origine de l'attaque ?

L'attaque a été revendiquée par le porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, dans un courrier électronique affirmant qu'elle avait fait de "nombreuses victimes parmi les clients étrangers, des Allemands pour la plupart". Les rebelles talibans lancent régulièrement des attaques à Kaboul, en particulier contre les symboles du pouvoir. L'an dernier, les insurgés avaient perpétré de violents attentats contre la Cour suprême (15 morts) et la présidence (trois morts), mais Kaboul avait toutefois été relativement épargnée par les violences ces derniers mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.