Afghanistan : au moins 35 morts dans un attentat contre un centre de formation à Kaboul

Un kamikaze s'est fait exploser vendredi dans un centre qui prépare des étudiants à leurs examens d'entrée à l'université. La plupart des victimes sont des jeunes femmes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dans les rues du quartier de Dasht-e-Barchi, à Kaboul (Afghanistan), près de l'hôpital, cible d'un attentat en 2021. (WAKIL KOHSAR / AFP)

Une explosion en pleine préparation d'examens. Au moins 35 personnes ont été tuées, et 82 blessées, dans un attentat suicide contre un centre de formation pour étudiants de Kaboul, vendredi 30 septembre, selon un nouveau bilan communiqué par les Nations unies. L'attentat a frappé un quartier où vit la communauté minoritaire hazara, déjà le théâtre d'attaques parmi les plus meurtrières commises ces dernières années en Afghanistan.

"Les étudiants se préparaient à un examen lorsqu'un kamikaze s'est fait exploser dans ce centre éducatif. Malheureusement, 19 personnes sont décédées et 27 autres ont été blessées", a déclaré Khalid Zadran, porte-parole de la police. Ce centre de formation prépare des étudiants, âgés de 18 ans et plus, à leurs examens d'entrée à l'université. La plupart des victimes transportées dans les hôpitaux sont des femmes, a constaté un journaliste de l'AFP.

Un quartier visé par une branche de l'Etat islamique

Cet attentat qui vise une nouvelle fois le monde de l'éducation s'est produit dans le quartier de Dasht-e-Barchi, dans l'ouest de Kaboul, une zone à prédominance musulmane chiite où vit la communauté minoritaire hazara. Des vidéos postées sur les médias sociaux et des photos publiées par les médias locaux montrent des victimes ensanglantées transportées depuis les lieux de l'explosion.

Dasht-e-Barchi a été lourdement frappé ces dernières années et depuis le retour au pouvoir des talibans en 2021 par plusieurs attaques revendiquées par l'EI-K, la branche régionale du groupe jihadiste Etat islamique, qui considère les hazaras comme hérétiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afghanistan

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.