A REVIVRE | Ukraine : nouvelles tensions sur fond de guerre froide

L'armée ukrainienne a lancé, ce jeudi, un assaut sur la ville de Slaviansk, bastion des séparatistes. Au moins cinq pro-russes seraient morts dans les affrontements, annonce le ministère de l'Intérieur ukrainien. Vladimir Poutine parle d'un "crime grave" qui aura des "conséquences".

(Gleb Garanich Reuters)

13h25  : pour Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, "Kiev
doit faire le premier pas"
 dans le processus de désescalade. Une référence au compromis de Genève censé faire retomber les
tensions. 

13h15  : l'Union européenne estime que l'Ukraine a le droit
de "défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale" , a réagi la représentante de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

12h53 :   "C'est une opération de répression qui aura des conséquences pour les gens  qui prennent ces décisions, en particulier pour les relations intergouvernementales ", a déclaré Vladimir Poutine, sans donner de précisions.

12h30 : Poutine parle de crime grave contre le peuple ukra **inie n** si Kiev fait appel à l'armée dans l'est du pays. 

11h57 : au moins cinq personnes ont trouvé la mort dans des combats entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes à Slaviansk, dans l'est du pays. "Pendant les affrontements jusqu'à cinq terroristes ont été éliminés. Un
soldat a été blessé
" dans les rangs des forces ukrainiennes, a indiqué le
ministère de l'Intérieur ukrainien dans un communiqué. Il a ajouté que trois barrages séparatistes à
l'entrée de la ville avaient également été "détruits ".

11h29 : Gazprom réclame à l'Ukraine plus de 11 milliards de dollars  (8 millions d'euros) de dette gazière. La compagnie publique russe affirme que la facture correspond à des impayés du groupe ukrainien Naftogaz.

11h15 : depuis le début de la matinée, les tensions sont nombreuses, aussi bien militaires que diplomatiques. Les forces ukrainiennes ont pris position près de Slaviansk où un poste de contrôle pro-russe était en feu. Ils ont également annoncé avoir repris le contrôle de la mairie de Marioupol.

11h10 : Le ministre des Affaires étrangères Sergeï Lavrov affirme que l'Ukraine est utilisée "comme un pion dans le jeu géopolitique" contre la Russie. "En Ukraine, les Etats-Unis et l'Union européenne (...) ont tenté de mener
une nouvelle
'révolution de couleur', une opération de changement de régime
contraire à la Constitution
", a déclaré le ministre.