À REVIVRE | Nouvelle journée de violences en Egypte

Les manifestations des Frères musulmans ce jeudi après midi, ont de nouveau été réprimées dans la violence. Le gouvernement a imposé un couvre-feu, et a également autorisé officiellement les policiers à tirer à balles réelles sur les manifestants s'attaquant aux lieux publics. Les Etats-Unis, s'ils ne vont pas cesser leurs relations militaires avec l'Egypte, ont invité leurs ressortissants à quitter le pays. Au moins 623 personnes auraient été tuées dans les violences mercredi.

(Reuters)

> Retrouvez les invités de la matinale de France Info sur cette page, largement consacrée aux événements en Égypte

> À lire : comment l'Égypte répond aux critiques sur la violence de la répression

> A lire : Obama condamne la violence du gouvernement intérimaire


Il est 20:30, c'est la fin de ce direct. Merci à tous de nous avoir suivi. Pour rappel, les principales informations de la journée, en Egypte :

Le ministère de l'Intérieur a autorisé les policiers à tirer à balles réelles sur les manifestants qui s'attaquaient aux biens publicsUn couvre-feu a été imposé au Caire et dans 13 autres villes égyptiennes. Il durera de 19:00 à 6:00 du matin. Barack Obama a condamné "avec force" l'usage de la violence par le gouvernement intérimaire, mais a indiqué que les Etats-Unis coopéreraient toujours avec l'Egypte militairement. Le conseil de sécurité des Nations Unies va se réunir ce jeudi pour évoquer la situation égyptienneLe mouvement de contestation Tamarrod a appelé les Egyptiens à descendre dans la rue, dans la journée de demain. Le bilan des morts est de 623 tués, depuis le début de la dispersion. Le gouvernement américain a incité ses ressortissants à quitter l'Egypte20:15 Le ministère de la Santé égyptien a publié un nouveau bilan concernant le nombre de morts depuis le début de la dispersion sanglante de l'armée. Les violences qui ont eu lieu dans tout le pays ont fait 578 morts, dont 535 civils. 

20:12 Paris et Londres on appelé à une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU. Cette réunion va se tenir dans l'après-midi sous la forme de consultations à huis clos.

20:08 Les horaires du couvre-feu ont finalement été confirmé. Le couvre-feu sera bien imposé de 19h00 à 16h00, comme initialement annoncé. Il concernera Le Caire et treize autres grandes villes. 

19:58 Les journalistes sur place ont remarqué que les lieux chrétiens étaient particulièrement touchés par des attaques aujourd'hui. Une église a notamment été incendiée dans le sud du Caire, à Fayoum. 

19:45 Le secrétaire d'Etat à la défense américain, Chuck Hagel, a confirmé les récents propos de Barack Obama, en rappelant que les Etats-Unis allaient maintenir les relations militaires avec l'Egypte. Il a ainsi déclaré : "Le département de la Défense maintiendra sa relation militaire avec l'Egypte mais j'ai été clair sur le fait que la violence et les mesures inadéquates en direction d'une réconciliation mettent en danger des éléments importants de notre ancienne coopération de défense". Il s'entretenait cet après-midi avec le général égyptien Abdel fattah al-Sissi. 

> Revivez la déclaration d'Obama au sujet de la situation en Egypte. 

19:40 Patrick Kinglsey, le correspondant du Guardian en Egypte, montre ci-dessous une photo de la morgue improvisée dans une mosquée, d'où les corps sont évacués à l'heure actuelle. 

19:30 D'après la chaine quatarie Al-Jazeera, le mouvement de protestation Tamarrod a appelé les Egyptiens à revenir dans la rue demain et à former des "groupes de vigilance civile ".

19:08  La communauté internationale a continué à réagir, ce jeudi, à la situation en Egypte. A noter que la Russie brille toujours pas sa discrétion. 

19:03 La nuit se couche sur la place Tahrir. 

19:01 Des images terribles continuent de circuler sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, on voit un homme, portant secours à un blessé, se faire tirer dessus et s'effondrer. 

18:54 La réaction de l'armée égyptienne à l'annonce de Barack Obama n'a pas tardé. Le président américain avait indiqué annuler les manoeuvres militaires que les deux pays allaient faire en commun le mois prochain. L'armée égyptienne a expliqué que cette décision ne les affecterait en rien, pas plus qu'une coupe de l'aide militaire.  

18:43 Dans la péninsule du Sinaï, les violences continuent également. Des inconnus ont tué jeudi par balles sept militaires égyptiens près d'El Arich, dans le nord de la péninsule du Sinaï. La péninsule est toujours en proie à l'anarchie. 

18:31 La situation semble s'être calmé, à 1h30 du couvre-feu. Mais comme l'affirme Tom Rollins, le correspondant d'Egypt Independent, de larges groupes de partisans de Morsi sont encore présents dans les rues du Caire et de Giza. 

18:21 Un couvre-feu a été annoncé par le gouvernement intérimaire, en Egypte. Il était censé débuter à 19h00, mais a finalement été repoussé de deux heures. Il concerne 27 provinces du pays. 

18:14 Dans cette mosquée entièrement brûlée, des Egyptiens sont en train de prier. 

18:00 Un point sur la situation au Caire, ce jeudi, à 18h. 

17:51 Plusieurs marches de pro-Morsi ont lieu en ce moment au Caire en direction selon plusieurs sources, du gouvernorat du Caire, à Maadi.

17:38 Les corps des personnes tuées hier sont entreposés dans des morgues improvisées, notamment dans des mosquées. Pour éviter leur décomposition trop rapide, ils sont protégés par de la glace et des cartons.

(Des blocs de glace sont transportés dans la mosquée Al Eman au Caire. Plusieurs centaines de corps sont à l'intérieur, tués lors de la répression armée. )

17:28 Le ministère de l'intérieur égyptien autorise la police à tirer sur les manifestants qui attaquent des biens publics.

17:15 Les manifestants pro-Morsi affluent à Alexandrie.

17:10 La démission de Mohamed El Baradei a été acceptée par le président par intérim Adly Mansour.

16:59 L'ensemble du discours de Barack Obama a été mis en ligne par le Washington Post.

16:42 L'opération Bright Star qui est annulée est une série d'exercices militaires bisanuel dans lesquels les Américains et les Egyptiens se retrouvent. Ils sont issus des accords de Camps David et ont commencé en 1980. C'est donc une décision symbolique mais sans effet immédiat. L'aide qui représente 1,3 milliards de dollars par an n'est pas suspendue. 

16:38 Barack Obama ajoute que l'Amérique ne peut pas décider de l'avenir de l'Egypte . "C'est au peuple égyptien de le faire. Les USA ne soutiennent aucune partie. Le processus démocratique est long, les Etats-Unis ont vécu ces difficultés également ". 

16:35  Le président américain annonce que les exercices militaires communs, Bright Star le mois prochain sont annulés . Le président
américain dit au peuple égyptien que le cycle de la violence doit cesser. "Nous
demandons aux manifestants de manifester pacifiquement. Nous voulons que le
processus de réconciliation nationale se mette en place et que les droits des
femmes et des minorités soient respectées
".

16:31  Dans son discours, Barack Obama condamne fortement la violence en Egypte , les mesures prises par le gouvernement intérimaire. Le président américain demande la levée de l'état d'urgence et le début d'un processus de réconciliation nationale.

16:12 Après Shell et Electrolux, c'est General Motors qui annonce suspendre sa production en Egypte. Le groupe automobile américain a arrêté les chaînes de son site d'assemblage situé tout près du Caire et il a fermé ses bureaux sur place.

16:09 Des photos du général Abdel Fattah al-Sissi sont accrochées dans des lieux symboliques (ici sur les grilles de la mosquée de la place Rabaa).

15:58 L'aide américaine à l'Egypte pourrait être suspendue. C'est l'annonce à laquelle s'attendent les égyptiens dans le discours de Barak Obama d'ici un quart d'heure maintenant.

15:48 La situation en Egypte fait monter le cours du baril de pétrole à la bourse de New York. L'Egypte est un pays de transit important pour le pétrole et certains investisseurs craignent que "la situation devienne hors de contrôle " estime Phyl Flynn de Prices Futures Group.

15:38 La Haut commissaire de l'ONU en charge des droits de l'homme, Navi Pillay, demande une enquête indépendante sur les agissements des forces de sécurité égyptienne. L'ancienne juge à la Cour pénale internationale estime que l'ampleur du bilan des violences "suggère un usage excessif, voire extrême, de la force à l'encontre des manifestants ".

15:31 Les Frères musulmans admettent avoir subi un "coup très sévère " dans l'assaut sanglant d'hier. Leur dispositif de coordination a été démantelé avoue même un porte parole de l'organisation mais il ajoute que la violence des forces de sécurité à suscité une colère "incontrôlable ".

15:23 La Maison Blanche annonce que Barak Obama doit faire une intervention à propos de l'Egypte à 14h15 GMT, 16h15 heure française. Le président américain interviendra depuis son lieu de vacances de Martha's Vineyard dans le Massachusetts. 

15h10 La Norvège pas loin de mettre les pieds dans le plats : "La situation en Egypte présente toutes les caractéristiques d'un coup d'Etat militaire " déclare le chef de la diplomatie norvégienne, un terme que les Occidentaux ont jusqu'ici soigneusement évité. Mais attention, le ministre des Affaires étrangères n'utilise pas directement le mot.

14h20 La télévision d'État rapporte que le gouvernorat de Gizeh, dans la métropole du Caire, a été détruit puis incendié par des partisans de Mohamed Morsi. Annonce confirmée par des témoins sur place.

14h07  Après Electrolux, la compagnie pétrolière Shell annonce la fermeture de ses bureaux en Égypte, sans préciser combien de salariés sont concernés par cette mesure.

14h04 Le correspondant de la télévision NBC News en Égypte, citant des sources officielles, indique que le couvre-feu a été levé jeudi à Charm-el-Cheikh. Pour préserver le tourisme dans cette importante station balnéaire ?

14h01 La mobilisation s'organise à Alexandrie, où des centaines de Frères musulmans défilent en signe de protestation aux événements survenus mercredi au Caire.

13h50 Voilà qui ne devrait pas calmer les partisans de Mohamed Morsi. La justice égyptienne annonce que la période de détention de l'ancien président, déposé puis arrêté le 3 juillet dernier, a été prolongée de trente jours . Morsi est détenu dans un lieu tenu secret pour meurtres et espionnage présumés.

13h30 Au tour de Rome d'annoncer la convocation de l'ambassadeur d'Égypte, jeudi après-midi, au siège des Affaires étrangères italiennes où il doit s'entretenir avec la ministre Emma Bonino.

13h20 En Tunisie, pays voisin en proie à des troubles politiques, plusieurs rassemblements se sont formés pour dénoncer la répression des sit-ins des Frères musulmans au Caire et en Égypte. Comme ici à Sousse.

Des rassemblements similaires ont également été signalés dans d'autres pays du Moyen et du Proche-Orient, en Israël notamment.

13h00 Les Frères musulmans précisent le mode opératoire de la mobilisation de ce jeudi. Ils appellent à des funérailles en hommage aux "martyrs ", à partir de la mosquée Al-Iman, dès la fin des prières de l'après-midi.

12h47 Et encore un nouveau bilan fourni par le ministère de la Santé égyptien : 525 personnes au moins, dont 482 civils, auraient été tuées à travers tout le pays lors des violences de mercredi. Le chef des services d'urgence a indiqué que 202 personnes avaient péri sur la seule place Rabaa, principal lieu de sit-in des pro-Morsi.

Dans les rues du Caire, le nettoyage des stigmates des affrontements de mercredi se poursuit. Le ballet des grues et pelleteuses rythme la journée.

12h39 Le Foreign Office britannique indique à son tour avoir convoqué l'ambassadeur d'Égypte à Londres, dès hier, pour lui exprimer sa "profonde inquiétude à propos de l'escalade de la violence et des troubles en Égypte ".

12h36 Les tribunaux militaires égyptiens jugeront 84 personnes dont des Frères musulmans pour des meurtres et l'incendie d'églises coptes, rapporte l'agence de presse officielle Mena. Ces suspects ont été arrétés mercredi à Suez.

12h27 Le pape François prie pour les victimes, la paix et le dialogue en Egypte. "Des nouvelles trop douloureuses arrivent malheureusement en provenance d'Egypte : je désire adresser mes prières aux victimes, à leurs familles, aux blessés et à ceux qui souffrent " a-t-il dit lors de son Angélus à Castel Gandolfo. 

12h17 Le Groupe suédois d'électroménager Electrolux annonce avoir totalement suspendu sa production en Egypte où il emploie 7.000 personnes. Une éventuelle reprise de la production sera prise samedi.

11h55 Le responsable du bureau du New York Times au Caire livre son propre bilan des violences : il dit avoir compté plus de 240 corps à la morgue de la mosquée Al-Iman, "en addition au comptage officiel de 450 ".

11h42 À son tour, Berlin annonce avoir convoqué l'ambassadeur d'Égypte, au ministère allemand des Affaires étrangères. Le ministre Guido Westerwelle s'est envolé mercredi pour Tunis, mais "la position du gouvernement allemand a été signifiée en toute clarté " indique une porte-parole.

11h21 François Hollande réagit par communiqué aux violences de mercredi, à l'issue de son entretien avec l'ambassadeur égyptien. Le chef de l'État veut "tout mettre en oeuvre pour éviter la guerre civile " en Égypte. Il affirme notamment que "le droit de manifester pacifiquement doit être respecté " .

11h00 Les Frères musulmans appellent à de nouvelles manifestations jeudi après-midi au Caire, "au départ de la mosquée Al Iman pour dénoncer ces morts ".

10h40 L'Égypte ferme son point de passage avec la bande de Gaza, emprunté chaque jour par des centaines de travailleurs palestiniens à travers la péninsule du Sinaï.

10h38 Encore un nouveau bilan : 464 morts à travers l'Égypte, dont 43 policiers . Le nombre de blessés s'établit lui à 3.572. Selon ce bilan, au moins 200 personnes auraient été tuées sur les seules places Nahda et Rabaa, lors de la dispersion des sit-ins des pro-Morsi par les forces de sécurité mercredi.

Des dizaines de cadavres sont entreposés à différents points de la ville, attendant que les familles viennent reconnaître un proche, ou un ami.

10h22 Les autorités égyptiennes livrent un nouveau bilan des violences de mercredi. Elles auraient fait en tout 370 morts à travers le pays. Le ministère de la Santé évoque en effet le chiffre de 327 victimes civiles, auxquelles s'ajoutent les 43 policiers recensés par le ministère de l'Intérieur.

10h00 L'ambassadeur égyptien en France se rend à l'Élysée, après avoir été convoqué officiellement.