Japon : l'avis de tsunami lancé dans le nord-ouest après un puissant séisme a été intégralement levé

Un petit tsunami a finalement été mesuré mardi soir dans la région, mais l'avis de raz-de-marée a été levé deux heures et demie plus tard. Aucun dégât majeur ni blessé grave n'ont pour l'instant été rapportés. 

Le pont de Kurushima Kaiko situé dans la préfecture d\'Ehime, au Japon, le 1er mars 2019.
Le pont de Kurushima Kaiko situé dans la préfecture d'Ehime, au Japon, le 1er mars 2019. (NAOYA MASUDA / YOMIURI / AFP)

Un séisme de magnitude 6,7 selon l'Agence nationale de météorologie japonaise s'est produit, mardi 18 juin, au large de la préfecture de Yamagata, dans le nord-ouest du Japon, et les autorités ont émis un avis de tsunami. 

Un tsunami d'un mètre était attendu sur une partie de la côte nord-ouest de l'île de Honshu (la principale de l'archipel), le long des préfectures de Yamagata, Niigata et Ishikawa, d'après les estimations de l'Agence de météo. Celle-ci a finalement constaté un petit raz-de-marée en au moins cinq points un peu plus tard, mais a levé l'avis vers 1 heure du matin, mercredi. Aucun dégât majeur ni blessé grave n'ont été rapportés dans l'immédiat. 

Les autorités recommandent néanmoins de rester loin des côtes par précaution. Quelque 600 personnes ont trouvé refuge dans des bâtiments publics de la localité de Murakami (préfecture de Niigata), la plus secouée.

Un séisme particulièrement fort 

"Des secousses vraiment fortes ont été ressenties", a rapporté un commentateur de la chaîne publique NHK qui a immédiatement interrompu ses programmes pour diffuser les informations relatives à ce séisme ressenti dans une très large partie de Honshu, y compris à Tokyo.

Les secousses ont notamment atteint une intensité grimpant à 6+ sur l'échelle japonaise de ressenti dans plusieurs localités, un niveau auquel il est jugé difficile de se maintenir debout. Le tremblement de terre s'est produit en pleine nuit dans une zone en grande partie rurale, ce qui rend difficile une évaluation rapide des dégâts.