Cet article date de plus de six ans.

Une "bombe météorologique" menace le Royaume-Uni

Le pays est placé en alerte météo, mardi, car des vents violents sont attendus en raison d'un phénomène météorologique particulier au sud du Groenland.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vue du port de Padstow dans les Cornouailles (Angleterre) pendant une tempête. (CULTURA CREATIVE / AFP)

Alerte sur le Royaume-Uni. L'île s'apprête à subir sa première tempête hivernale à cause de la formation d'une "bombe météorologique" au sud du Groenland. "De très forts vents pourraient affecter le nord et le centre du Royaume-Uni à partir de mardi soir et durer jusqu'à jeudi matin", a indiqué mardi 9 décembre le Met Office.

Le centre et le nord du pays sont placés en alerte jaune. L'Ecosse en orange. "Des bourrasques de 96 à 112 km/h peuvent être attendues dans les zones concernées par l'alerte, voire 112 à 128 km/h à l'ouest et au nord-ouest" du pays, a précisé l'organisme, qui redoute aussi des chutes de neige.

Une rotation rapide de l'air

Le Met Office a publié sur Twitter une image satellite de la "bombe météorologique" en formation au sud du Groenland. 

"'Une bombe météorologique' n'est pas un terme météorologique à proprement parler, mais elle est définie comme un système d'intense basse pression avec une pression centrale qui tombe 24 millibars en 24 heures", explique l'organisme.

"Ceci se produit quand de l'air sec de la stratosphère arrive dans une zone de basse pression. Cela provoque une augmentation et une rotation rapides de l'air dans la dépression, ce qui fait baisser la pression et créé une tempête plus vigoureuse", précise-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tempêtes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.